Pourquoi s'habille-t-on en rouge et blanc pendant les ferias ?

Chargement en cours
Le blanc et le rouge sont les couleurs traditionnelles des ferias.
Le blanc et le rouge sont les couleurs traditionnelles des ferias.
1/2
© Adobe Stock, Dédé Anyoh

Laetitia Reboulleau

Tous les étés, dans le Sud-Ouest, c'est la tradition. Locaux et touristes se retrouvent pour participer aux ferias, et pour l'occasion, ils revêtent des tenues bien spécifiques. Le dress-code obligatoire ? Du blanc et du rouge, rien d'autre. Mais pourquoi, au juste ?

Corridas et courses avec des taureaux, concerts dans les rues, défilés... Tous les étés, les ferias donnent rendez-vous aux fêtards du monde entier dans le Midi, et plus particulièrement dans le Sud-Ouest. Plusieurs villes accueillent ces festivités, qui sont devenues une véritable attraction touristique. Et de Bayonne à Dax en passant par Pomarez, il y a une tenue à respecter : les habits des participants doivent être rouges et blancs.

Les différents éléments de la tenue

Du rouge et du blanc, oui, mais pas n'importe comment ! La chemise et le pantalon, ainsi que les robes de ces dames se doivent d'être blancs. Ces atours s'accompagnent d'un foulard et d'une ceinture rouge. Cette dernière porte d'ailleurs un nom : la "faja".

Une tenue qui a évolué

Les couleurs des ferias n'ont pourtant pas toujours été celles que l'on connaît aujourd'hui. Lors des toutes premières fêtes de Bayonne en 1932, par exemple, la tenue traditionnelle était une chemise blanche et bleue, aux couleurs de l'Aviron Bayonnais. La tenue a par la suite évolué pour se tourner vers le vert et le rouge en 1954. Mais l'année suivante, Luis Mariano a débarqué vêtu de rouge et de blanc, la tenue traditionnelle pour les ferias d'Espagne, dont il est originaire. Puis, dans les années 1970, la tenue officielle était un tee-shirt marin. Ce n'est que dans les années 1990 que le rouge et le blanc se sont imposés, pour rester définitivement.

Des couleurs inspirées par l'Espagne

Les couleurs blanches et rouges n'ont pas été choisies par hasard. Elles viennent tout droit de la tradition basque espagnole de Pampelune. Le rouge du foulard est un hommage au sang versé par San Fermin, le saint patron de la ville, qui fut égorgé. Le blanc, lui, aurait été choisi par la classe bourgeoise, dans une volonté de se distinguer des paysans, plutôt adeptes des couleurs sombres.

Où trouver sa tenue pour les ferias ?

Vous avez prévu d'aller faire la fête dans le Sud-Ouest à l'occasion des ferias ? Si vous êtes originaire de la région, il est fort probable que vous possédiez déjà tout l'attirail nécessaire depuis votre plus tendre enfance. Mais si ce n'est pas le cas, pas de panique, vous ne devriez pas avoir à écumer les boutiques pour trouver le nécessaire : la plupart des grandes surfaces de la région proposent tout ce qu'il vous faut pour vous fondre dans la masse.

En revanche, attention : si vous comptez participer plusieurs jours de suite aux ferias, veillez à prendre plusieurs chemises et pantalons. Le blanc, c'est salissant, et se présenter pour faire la fête dans une tenue tachée serait un véritable impair. Alors, mieux vaut être prévoyant : le respect des traditions, c'est important !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.