Mode : peut-on commander en ligne sans craintes pendant le coronavirus ?

Chargement en cours
Les marques redoublent d'offres et de conditions alléchantes de livraison et de retours pour vous donner envie de shopping sans stress en période de confinement.
Les marques redoublent d'offres et de conditions alléchantes de livraison et de retours pour vous donner envie de shopping sans stress en période de confinement.
1/2
© Adobe Stock, Pixel-Shot

Si les boutiques physiques sont fermées, vous pouvez toujours faire du shopping sur les e-shops des marques. D'autant que La Poste continue d'assurer les livraisons en respectant la distanciation sociale et les gestes barrières. Mais qu'en est-il de la sécurité des personnes qui préparent vos commandes ?

À force d'errer chez vous, de faire le ménage y compris dans votre dressing, vous développez des envies de shopping ? Si les boutiques physiques sont toutes fermées, c'est bien parce que l'achat de vêtements à l'heure actuelle n'a rien d'essentiel, vous le savez, nous le savons. Mais la futilité a quelque chose d'utile en temps de crise : chasser un peu d'angoisse en cette période si anxiogène.

Des livraisons et retours facilités par les marques

Et ça, les marques le savent bien, puisque la plupart continuent d'alimenter leur boutique en ligne de nouveautés, de promotions, et même d'offres alléchantes de livraison gratuite et de retours prolongés pour mieux vivre votre confinement. En temps normal, vous avez entre 14 et 30 jours pour être échangée ou remboursée d'articles qui ne vous conviendraient pas. Mais en cette période de pandémie, beaucoup d'e-shops étendent cette période jusqu'à 90 jours. Elles l'indiquent généralement dès la page d'accueil de leur site, en plein milieu ou en bandeau en haut de cette même page. En cas de doute, vous pouvez toujours contacter le service client, par chat, mail, ou téléphone (même si vous risquez de rencontrer des difficultés pour cette dernière option).

Des services de livraison plus lents pour plus de sécurité

Concrètement, La Poste continue d'acheminer le courrier et les colis pendant la période de confinement. Seulement, au lieu de 5 jours par semaine, les tournées sont réduites à 3 jours pour limiter les déplacements et les risques, et seulement à domicile. Les factrices et facteurs sont formés aux gestes barrières, pour que les livraisons à domicile se déroulent dans les meilleures conditions pour vous, comme pour eux. Attendez-vous juste à recevoir votre colis avec un peu plus de retard que promis. Même chose pour les autres services de livraison, comme DHL.

Quid de la sécurité des préparateurs de commande ?

Si les particuliers et les services de livraison courent donc peu de risques, c'est une autre histoire pour les personnes qui préparent vos colis dans des entrepôts qui permettent rarement de respecter la distanciation sociale de rigueur. Au média Fashion Network dans un article publié le 26 mars 2020, Elodie Ferrier, secrétaire fédérale CGT Commerce et Services, a ainsi expliqué : "Notre mot d'ordre à la CGT est que le maximum de salariés soient en sécurité, chez eux. Le président demande de rester confiné à la maison : toute activité qui n'est pas utile à la survie de la Nation n'a aujourd'hui pas lieu d'être. Acheter des vêtements sur Internet n'est pas nécessaire actuellement et maintenir les salariés en entrepôt les expose à des risques. Pourquoi les faire travailler ? Nous souhaiterions que le maintien d'activité soit limité dans la vente à l'alimentaire et bien sûr à la santé." Et de conclure : "Il ne faut pas multiplier les risques et penser en premier lieu à leur sécurité." Vous voilà prévenue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.