Comment oser la minijupe passé 50 ans ?

Chargement en cours
Sexy, la minijupe s'ose moins chez les femmes "passé un certain âge".
Sexy, la minijupe s'ose moins chez les femmes "passé un certain âge".
1/2
© Adobe Stock, Kaspars Grinvalds

Incontournable du dressing depuis les années 1960, la minijupe se plaît à révéler les jambes avec audace. Une ode à la liberté qui, pourtant, intimide davantage les femmes passé un certain âge. Peut-on encore porter la minijupe après 50 ans, et si oui, comment ?

Lorsqu'il est lancé par la styliste londonienne Mary Quant en 1964, ce petit bout de tissu étonne, et détonne. Un an plus tard, le couturier Courrèges lui donne accès aux hautes sphères de la mode en l'intégrant dans ses collections. S'ensuit alors une véritable révolution vestimentaire, au cours de laquelle la minijupe débarque en ville, tel un étendard prônant l'indépendance de la femme. Et forcément, toute révolution possède son lot d'opposants : en s'affranchissant des centimètres austères imposés par les diktats de l'époque, elle est jugée sulfureuse. Raison de plus pour la gent féminine de la revendiquer comme un véritable outil d'émancipation. Petite par la taille, la minijupe renferme pourtant un grand pouvoir de controverse, puisque près de 50 ans plus tard, elle fait toujours débat.

Couper court aux préjugés

Aujourd'hui bien ancrée dans la penderie, la minijupe soulève toujours des questions lorsqu'elle est portée après "un certain âge". Pourtant, cette stigmatisation réside le plus souvent dans l'esprit de ces même femmes, qui décident de se mettre - ou non - des barrières. En effet, un beau jour venu, ces dernières estiment qu'il est temps de se couper les cheveux ou d'arrêter de porter des pantalons slims. Pourtant, quoique les gens en disent, le choix du style ne repose que sur une condition : être à l'aise dans ses vêtements. Si vous aimez votre corps ou que vous trouvez vos jambes sexy, et ce peu importe votre âge, c'est que votre histoire avec la minijupe a encore de beaux jours devant elle. Un conseil cependant : posez-vous les bonnes questions. Portez-vous la mini parce que vous voulez faire plus jeune ou parce que vous vous sentez toujours jeune ? L'important est de rester en adéquation avec vous-même, et avec ce que vous ressentez.

Trouver la bonne mini

Certes, lorsque point la cinquantaine, le corps change et l'ombre des complexes se fait plus menaçante. Un souci du qu'en dira-t-on fort heureusement balayé par certaines, qui assument parfaitement leurs nouvelles formes. Pour vous mesdames, voici un petit guide de la minijupe, passé "un certain âge".

Concernant les formes à proscrire, il n'y en a pas, du moins, pas vraiment. L'idée est de pouvoir continuer à porter la mini sans paraître à côté de la plaque. Pour ce faire, mieux vaut éviter la jupe patineuse, trop enfantine, ou la mini en jean déchiré, trop ado rebelle. Privilégiez des coupes plus classiques comme la version trapèze, légèrement évasée, ou la version droite et associez-la avec une pièce intemporelle comme un blazer, une chemise, un pull à col rond ou un t-shirt blanc. En termes de matière, faites-vous plaisir. Laine, cuir, coton, velours côtelé...tout est une question de goût et d'associations.

Petit conseil : si vous vous sentez encore hésitante à porter la minijupe, attendez un jour frais et/ou pluvieux pour l'arborer avec des collants. Avec leur pouvoir gainant et occultant, ils seront des alliés de choix pour appréhender la mini plus sereinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.