Comment bien porter la jupe-culotte ?

Chargement en cours
Pour un effet, chic et rétro, on allie la jupe-culotte à une jolie paire de talons.
Pour un effet, chic et rétro, on allie la jupe-culotte à une jolie paire de talons.
1/2
© iStock, dramalens

Marine Cournede

Entre années de gloire et véritable boycott fashion, la jupe-culotte a connu des hauts et des bas auprès des modeuses. Depuis quelques années, elle retrouve leurs faveurs et s'impose comme une pièce phare de la garde-robe. Zoom sur cet hybride qui fascine.

Ce n'est une surprise pour personne : la jupe-culotte est bel et bien de retour. Depuis quelques saisons, elle s'observe à chaque coin de rue, tantôt en version denim, tantôt plissée ou encore floquée de rayures verticales. Mais ce que cette jeune génération qui la porte avec panache ignore probablement, c'est que d'une, la jupe-culotte ne date pas d'hier, et de deux, elle n'a pas toujours rencontré le même succès.

Une création pratique avant tout

C'est dans les années 1910 que le couturier Paul Poiret donne vie à la jupe culotte, dans un monde où la culotte était exclusivement masculine, et la jupe, féminine. Révolutionnaire, cette fusion des vestiaires a avant tout un objectif pratique. En effet, au début du XXe siècle, le vélo est le mode de transport le plus populaire, et si ces messieurs peuvent enfourcher sans mal la petite reine, la tâche est plus ardue pour les femmes, dont la robe, lorsqu'elle ne révèle pas leur anatomie à la moindre brise, se coince dans la chaîne ou les rayons. Populaire jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle tombera dans l'oubli jusqu'aux années 1970, décennie durant laquelle elle marquera un bref retour, notamment grâce à Yves Saint Laurent.

Un retour culotté

Dans les années 2000, la jupe-culotte disparaît complètement des écrans radars, les modeuses lui préférant le slim et son essence rock inspirée par les groupes de rock des années 1960. Mais tout vient à point à qui sait attendre, et le pantalon large finit par refaire une percée, tantôt sous la forme d'un jean flare, d'un palazzo ou encore... d'une jupe-culotte. Terriblement rétro, elle séduit et s'adopte sous toutes les couleurs.

Comment l'adopter ?

Un détail ne vous aura pas échappé : sa forme ample n'est pas la plus simple à porter. En effet, si vous êtes petite, elle aura tendance à tasser la silhouette. Mieux vaut donc la choisir avec une longueur 7/8eme (pour dévoiler un peu de cheville) et un imprimé à rayures verticales, qui allonge. Même topo si vous êtes ronde. Le plus ? La porter avec des talons, pour élancer la jambe (jetez-vous sur les bottines et sandales à talon). Si vous êtes grande et fine, vous pouvez tout vous permettre. Amusez-vous en optant pour un imprimé fleuri ou vichy, plus joyeux qu'une version immaculée.

Niveau style, à vous de la détourner selon vos envies. Plutôt d'humeur chic ? Jouez la carte à fond et adoptez la jupe culotte avec une blouse à volants ou une chemise à épaulettes et une paire de talons. Le look années 1930, très peu pour vous ? Misez sur un sportswear assuré en couplant votre bas d'un t-shirt épuré et d'une paire de baskets. Et si l'histoire de la jupe-culotte vous inspire un style plus masculin, plongez dans l'ambiance androgyne avec une chemise XXL, un blazer et des tennis blanches, que vous pourrez rehausser, si besoin, d'une petite pochette ou d'un rouge à lèvres rouge pour la touche féminine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.