Victoria's Secret : la marque abandonne ses égéries emblématiques

Victoria's Secret : la marque abandonne ses égéries emblématiques
Taylor Hill, Jasmine Tookes, Elsa Hosk, Adriana Lima, Behati Prinsloo et Candice Swanepoel durant le Victoria's Secret Fashion Show 2018 à New York, le 8 novembre 2018.

Après les nombreuses polémiques sur l'hypersexualisation de ses mannequins, la marque de sous-vêtements a décidé d'abandonner ses Anges et de revoir sa communication. Elle s'intéresse désormais à des égéries plus engagées comme la footballeuse championne du monde Megan Rapinoe.

Deux ans après l'arrêt de son célèbre défilé annuel de mode, la marque de lingerie Victoria's Secret enterre définitivement les plumes, les paillettes et les physiques parfaits de ses mannequins. Vous ne verrez plus, désormais, les Anges ultra-sexualisés défiler sur le podium avec seulement des sous-vêtements et de grandes ailes. Après de nombreux scandales au sein de son groupe, la marque a en effet décidé de se renouveler et de changer de valeurs. Un choix annoncé officiellement mercredi 16 juin 2021 par un changement de direction et une interview au New York Times. "Nous avons été trop lents à répondre à l'évolution du monde", a expliqué Martin Waters, directeur général du groupe. Nous avions besoin d'arrêter d'être ce que voulaient les hommes pour être ce que veulent les femmes."

De nouvelles égéries

Afin de rattraper son retard sur les sujets de société d'aujourd'hui, la marque a également annoncé la création d'un collectif de personnalités féminines, le VS Collective. Elle indique qu'il s'agit d'"un groupe hors pair de partenaires avant-gardistes qui partagent le même but : mener un changement positif".

Sur son compte Instagram, le groupe a souhaité préciser le rôle de ces nouvelles égéries : "Avec leurs parcours uniques, ces partenaires extraordinaires collaboreront avec nous pour créer des collections révolutionnaires, du contenu inspirant et nous aideront à développer des programmes internes pour venir en aide à des causes qui importent aux femmes." Une façon de tourner la page sur les mauvais choix des dernières années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.