Vêtements portés "trois fois avant de les jeter" : Stella McCartney s'exprime

Vêtements portés "trois fois avant de les jeter" : Stella McCartney s'exprime
Stella McCartney lors de la présentation de la collection Stella McCartney Autumn 2016, le 12 janvier 2016, à Los Angeles.

Depuis plusieurs années, la célèbre créatrice Stella McCartney s'engage en faveur d'une mode plus respectueuse de l'environnement et du bien-être animal. Auprès de l'AFP, à la COP26 de Glasgow le 3 novembre 2021, elle évoque sa vision des choses et défend un avenir plus éthique pour la mode.

Pionnière dans son milieu, Stella McCartney fait partie des premières créatrices à avoir défendu une mode plus éthique et durable, prenant en compte l'environnement comme le bien-être animal, en refusant l'utilisation de la fourrure par exemple. Afin de défendre sa vision des choses et prouver qu'il est aujourd'hui possible de réaliser des vêtements à partir de matières différentes, la créatrice Britannique s'est confiée à l'AFP (Agence France Presse) à Glasgow lors de la COP 26. "Je suis ici pour montrer ce que peut être l'avenir de la mode" a-t-elle affirmé. "Il y a une autre voie et d'autres solutions, (...) nous pouvons mettre en avant de nouvelles technologies et de nouvelles marques pour échanger le mal par le bien".

"Des milliards de dollars de déchets"

La styliste, qui a récemment créé une collection avec le footballeur Paul Pogba, a également donné son point de vue sur les déchets générés par l'industrie de la mode. "Les gens portent des vêtements à la mode au maximum trois fois avant de les jeter. Et cela signifie des milliards de dollars de déchets", avance-t-elle, avant de conclure : "Je pense que nous avons atteint un point où nous devenons très vite hors de propos et où la génération X, Y ou Z arrêtera d'acheter de la mode sale."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.