Pinkflation : Quand la hausse des prix pénalise plus les femmes

Pinkflation : Quand la hausse des prix pénalise plus les femmes
Depuis 20 ans, l'inflation touche particulièrement le secteur de la mode féminine.

Mot-valise qui fusionne le terme "pink" - rose en anglais - et "inflation", la pinkflation désigne la hausse des prix des vêtements pour les femmes. En effet, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est largement étalé dans le secteur de la mode féminine. Zoomons sur ce phénomène pour le comprendre.

L'inflation se fait sentir de manière inouïe sur le prix de différents produits du quotidien. Si les causes sont diverses, telles la guerre en Ukraine, la crise sanitaire de 2020 ou encore le réchauffement climatique, la hausse des prix n'épargne pas la mode. Selon l'institut Eurostat, le taux d'inflation annuel de la zone euro a augmenté de 8,6% en juin 2022. En mai 2022, ce même taux était à 8,1%. Bien que certains produits ne connaissent pas encore la hausse des prix, les vêtements pour femmes, quant à eux, sont bien victimes de cette augmentation générale.

Les femmes sont plus dépensières en dépit des prix ?

Dans une étude récente de la société suisse Comparatis, il est démontré qu'en 20 ans, le prix des vêtements féminins a augmenté de 6,51%. Ce chiffre est ahurissant comparé à l'inflation qui sévit - ou peu - dans le domaine de la mode pour enfants et pour les hommes. En effet, au cours de la même période, le prix des vêtements pour enfants a augmenté de 0,34% et de 0,3% en matière de vêtements pour hommes. Selon les auteurs du rapport, ce phénomène est expliqué par le fait que, comparé aux hommes, les femmes seraient prêtes à dépenser en dépit des prix plus élevés. "En d'autres termes, elles font aussi du shopping lorsque les prix des vêtements s'envolent", ont analysé les auteurs du rapport.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.