Le progrès s'installe : Moncler et Dolce & Gabbana arrêtent la fourrure

Le progrès s'installe : Moncler et Dolce & Gabbana arrêtent la fourrure
Les marques sont de plus en plus nombreuses à arrêter la fourrure.

C'est une petite révolution qui prend peu à peu de l'ampleur dans le milieu de la mode : la marque Moncler, connue pour ses vêtements de ski haut de gamme, ainsi que Dolce & Gabbana, ont tour à tour annoncées en janvier 2022 qu'elles bannissaient la fourrure de leurs collections.

C'est un phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur avec l'évolution des moeurs : l'engagement de grands noms de la mode, mais aussi de certains États comme celui de Californie aux États-Unis, pour la protection animale et plus précisément l'interdiction de la fourrure. Dernières à suivre le mouvement : la marque Moncler, spécialisée dans les doudounes et les vêtements de ski, mais également la griffe italienne Dolce & Gabbana. Toutes deux ont en effet annoncé qu'elles arrêtaient la commercialisation de fourrure naturelle pour des collections plus éthique. Une décision qui devrait prendre effet très rapidement pour la griffe italienne (dès début 2022), mais qui sera plus progressive pour Moncler. Si la marque prévoit d'arrêter l'approvisionnement en fourrure naturelle dès cette année, ce ne sera qu'en 2023 que les consommateurs pourront se procurer la dernière collection qui en est pourvue.

Des alternatives proposées

Forcées de trouver des alternatives plus green à la fourrure, ces deux griffes haut de gamme ont décidé de se concentrer sur d'autres matériaux. Moncler, par exemple, préfère intégrer du polyester, du nylon recyclé, du coton bio mais aussi de la laine et du duvet dans ses vêtements. La marque Dolce & Gabbana, quant à elle, préfère se tourner vers de l'éco-fourrure, composée de matériaux qui seront à la fois recyclés et recyclables.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.