Le magazine ELLE bannit la fourrure animale de toutes ses publications

Le magazine ELLE bannit la fourrure animale de toutes ses publications
ELLE bannit la fourrure animale de ses magazines et de ses plateformes.

L'annonce a été faite jeudi 2 décembre 2021 par Valeria Bessolo Llopiz, la vice-présidente et directrice internationale du magazine. Pour promouvoir "une industrie de la mode plus humaine", ELLE va exclure la fourrure animale de toutes ses éditions papier et en ligne.

"La présence de fourrure dans nos pages et sur nos supports numériques n'est plus en phase avec nos valeurs, ni avec celles de nos lecteurs. Il est temps que ELLE se prononce (...) en rejetant la cruauté envers les animaux", a déclaré Valeria Bessolo Llopiz lors d'une conférence organisée ce jeudi 2 décembre en Angleterre. Une décision qui s'applique aux 45 éditions de ELLE, aussi bien aux États-Unis qu'en France, au Japon ou au Mexique. Elle concerne le contenu éditorial mais aussi les publicités diffusées au sein des magazines.

Une décision qui suscite de nombreuses réactions

Depuis quelque temps, nombreuses sont les marques de vêtements à bannir la fourrure animale de leurs collections : Balenciaga, Alexander McQueen, Saint Laurent... Mais c'est la première fois qu'un magazine de grande publication (ELLE revendique 33 millions de lecteurs dans le monde et 100 millions de visiteurs par mois sur ses plateformes) prend un tel engagement.

Cette annonce a été saluée par plusieurs grandes associations luttant pour le bien-être animal, comme Human Society International et la PETA. En revanche, sur RMC le 3 décembre, le porte-parole de la Fédération française des métiers de la fourrure a annoncé son intention de "poursuivre le groupe Lagardère et le magazine ELLE pour refus de vente et discrimination", fustigeant "une décision hypocrite et absurde".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.