La tendance des bijoux non genrés casse les frontières entre hommes et femmes

La tendance des bijoux non genrés casse les frontières entre hommes et femmes
Aujourd'hui, il existe de plus en plus de marques de bijoux qui offrent des collections non genrées.

Chez les hommes comme chez les femmes, le bijou est depuis des années un incontournable des vestiaires. Gage de souvenirs, il donne aussi du contraste à nos tenues et peut même affirmer notre personnalité. Et s'il a été longtemps genré, il devient peu à peu unisexe pour le bonheur de tous.

Le bijou est souvent considéré comme un accessoire mode féminin. Pourtant, les hommes portent des bijoux depuis la Préhistoire. À cette époque, les parures sont faites de coquillages ou d'os d'animaux. Puis, dans l'Antiquité, les bijoux deviennent de plus en plus raffinés avec le travail des pierres précieuses et sont portés aussi bien par les hommes que par les femmes de la haute société. Mais pendant de nombreuses années, il est essentiellement pensé pour la gent féminine. Fort heureusement, certaines griffes ont vu l'importance que les hommes leur apportaient : chaînes, bracelets, bagues ou boucles d'oreilles se sont imposés chez tous les garçons, des plus virils aux plus androgynes.

De nombreuses marques de bijoux unisexes

Un engouement remarqué par de nombreuses marques, qui proposent aujourd'hui des bijoux unisexes comme Alan Crocettin, joailler queer aux créations sobres et élégantes. On peut également craquer sur les collections de Charlotte Chesnais, dont le souhait est de pouvoir porter les mêmes bijoux que son compagnon. La marque Pandora a également lancé la collection "Pandora Me", qui permet de créer sa propre joaillerie.

S'imposant sur les défilés printemps-été 2022 avec des sautoirs à croix XXL et des boucles d'oreilles fantaisie portées par les hommes comme les femmes, le bijou casse désormais les codes des genres pour une meilleure affirmation de soi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.