Chaîne de taille : comment porter le bijou de l'été ?

Chaîne de taille : comment porter le bijou de l'été ?
La chaîne de hanche offre une touche de sensualité à sa tenue de plage.

Les années 2000 reviennent en force ! Après le jean taille basse, le piercing au nez ou les strass sur les dents, c'est au tour de la chaîne de corps de faire son retour. Un accessoire qui se décline en différentes formes, pierres, couleurs... Il permet de rafraîchir une tenue sobre sous forme d'un harnais ou d'une simple parure.

Version minimaliste ou version accumulée ?

Quelle soit en version ceinture bijou ou harnais, la chaîne de corps se veut fine. Vous pouvez opter pour des pierres semi-précieuses, des motifs graphiques, des figures bohèmes ou la grande tendance 2022 : en version colorée. Elle peut être une discrète ligne qui pourra souligner le passage du nombril ou la chute des hanches. Pour les plus audacieuses, amusez-vous à accumuler plusieurs bijoux de hanche sans dépasser les trois maximums autorisés avant de ressembler à un sapin de noël enguirlandé !

Pour sublimer une tenue ou son maillot

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la chaîne de corps est un accessoire facile à porter et sur n'importe quelle tenue à condition qu'elle soit sobre. Ainsi, vous pouvez sublimer un jean avec un top blanc, une robe simple noire ou blanche. Cela donnera du pep's à la tenue, mais aussi un côté chic sans en faire trop. Envie de briller à la plage ? Le bijou de corps se porte aussi sur la peau nue en maillot de bain. Attention toutefois à privilégier les perles, au risque de vous brûler avec des matières en acier. Une petite touche qui offrira un brin de sensualité à vos sessions bronzage.

Qui peut porter la chaîne de taille ?

Étant libre de s'habiller comme on veut, la chaîne de taille convient à toutes les femmes. Le but est de savoir la combiner avec la sobriété au risque de faire vulgaire et trop bling-bling. La bonne nouvelle est qu'elle s'adapte à toutes les peaux des plus mates aux plus pâles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.