Baptiste Giabiconi sort sa première collection mode : "Je voulais être engagé"

Baptiste Giabiconi sort sa première collection mode : "Je voulais être engagé"
Baptiste Giabiconi au photocall du dîner d'ouverture du 74ème Festival International du Film de Cannes au Palm Beach à Cannes, le 6 juillet 2021.

Le célèbre mannequin a présenté, samedi 10 juillet 2021, les premières créations de son label de fausse fourrure, nommé House on Fire. Dans un entretien accordé au quotidien régional La Depêche et paru vendredi 9 juillet 2021, Baptiste Giabiconi explique les raisons qui l'ont poussé à se lancer.

C'est une petite révolution dans le monde de la mode : le mannequin Baptiste Giabiconi, déjà créateur d'une collection de sous-vêtements, vient de présenter au Cannet, lors de la concession Mercedes By my Car, sa première collection de vêtements en fausse fourrure. Une centaine de pièces en font partie et parmi elles des lunettes, des chapeaux, des manteaux mais aussi des shorts et des pantalons. La marque, qui souhaite être accessible à tous, est également genderfluid, "prône avant tout l'acceptation", "refuse d'être cataloguée" et "ne souhaite rentrer dans aucune case", selon les mots de son créateur, dans une interview accordée au journal La Dépêche.

Un label en accord avec son temps

Baptisé House on Fire, ce label a été pensé pour respecter le bien-être animal, mais aussi l'environnement. Un élément important pour son créateur, comme il l'explique auprès de La Dépêche : "J'aime me dire que de grandes marques réfléchissent encore aujourd'hui à remplacer leurs vraies fourrures par du faux. Pour ma part, pour ma première collection, je voulais être engagé !"

La fausse fourrure était également une évidence pour son créateur car "hyper tendance et ludique". Le mannequin l'affirme d'ailleurs : "Il est possible de porter de la fausse fourrure de haute qualité et d'avoir du style !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.