Politiquement incorrect : 3 dérapages stylistiques de Melania Trump

Politiquement incorrect : 3 dérapages stylistiques de Melania Trump
Melania Trump à la Maison-Blanche, à Washington DC, le 9 avril 2018.

Depuis le début du mandat présidentiel de son mari, Donald Trump, la première dame des États-Unis a multiplié les tenues controversées et les fautes de goût. Retour sur trois fois où Melania Trump aurait dû réfléchir à sa tenue à deux fois avant de la porter.

Être l'épouse du président des États-Unis implique le fait d'être scrutée à chaque apparition (officielle ou non) mais surtout que chaque détail compte. Melania Trump en sait quelque chose puisqu'à plusieurs reprises, l'ex-mannequin slovène s'est attirée les foudres de l'opinion publique et de la presse en s'affichant avec la mauvaise tenue au mauvais moment.

La veste Dolce & Gabbana à 51 500 dollars

Toutes les fans de luxe savent qu'en matière de style, l'Italie rime avec Dolce & Gabbana. C'est pourquoi, en mai 2017, à l'occasion du déjeuner en marge du sommet du G7, Melania Trump est apparue sous le soleil sicilien vêtue d'une veste ornée de fleurs de la maison italienne. Seul hic, la création est vendue à 51 500 dollars. Une fortune pour le commun des mortels et surtout une somme largement au-dessus du salaire annuel moyen de la population américaine.

Les escarpins Manolo Blahnik

En août 2017, Porto Rico et une partie de l'État du Texas ont été frappés par une catastrophe naturelle de grande envergure. L'ouragan Harvey a ravagé la majorité des habitations, laissant une centaine de milliers de personnes dans la détresse. Le couple présidentiel s'est rendu au Texas pour soutenir la population touchée. Lors de ce déplacement, Melania Trump a opté pour une paire de stilettos ultra-chics Manolo Blahnik à 500 dollars, s'attirant ainsi les moqueries de la Toile qui a jugé ce choix déplacé, compte tenu de la situation.

La veste Zara "I really don't care, do u ?"

Le faux pas le plus récent est celui-ci. Alors que depuis quelques jours, les États-Unis et le gouvernement de Donald Trump sont au coeur d'une polémique liée à la séparation de familles d'immigrés et à l'enfermement de jeunes enfants arrachés des bras de leurs parents à la frontière mexicaine, la première dame a décidé de se rendre sur les lieux. Le 21 juin 2018, cette dernière a été aperçue vêtue d'une veste Zara à moins de 40 euros sur laquelle on peut lire "I really don't care, do u ?". Traduction : "Je n'en ai vraiment rien à faire, et vous ?". Message caché ou faute d'inattention, l'opinion publique mondiale est en état de choc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.