Un collectif dénonce les inégalités de prix dans les salons de coiffure

Un collectif dénonce les inégalités de prix dans les salons de coiffure
Le collectif "Coiffure en lutte" milite pour des tarifications non genrées dans les salons.

Depuis le mois de mai 2021, le collectif "Coiffure en lutte" dénonce la "taxe rose" souvent appliquée dans les salons du secteur. Il milite pour des prix plus égalitaires entre hommes et femmes en appliquant des tarifs "à la minute".

Vous est-il déjà arrivé de comparer les prix des coupes hommes et des coupes femmes chez le coiffeur pour une même prestation ? Ou de trouver bien chère la facture lors de votre départ ? Si c'est le cas, rassurez-vous, vous n'êtes pas seule. Cela s'appelle même, selon le collectif "Coiffure en lutte", une "taxe rose". "La majorité des salons de coiffure pratiquent la 'taxe rose', à savoir qu'une personne perçue comme une femme payera plus cher pour sa coupe, expliquent ses membres sur le compte Instagram. Par exemple, une femme aux cheveux courts payera plus cher pour sa coupe qu'un homme arborant la même coupe." Des normes "totalement discriminantes" selon le collectif qui peuvent aussi, pour les clients "s'avérer illogiques et incompréhensibles avec souvent une mauvaise surprise à la caisse par manque de devis".

Des tarifs basés sur le travail réalisé ?

Pour Laura, 31 ans, coiffeuse à domicile et fondatrice de ce collectif qui regroupe de nombreux professionnels du secteur, ces écarts de prix sont totalement injustes. Pour elle, le mieux à faire est de rendre les tarifications plus égalitaires. "Je pense qu'on devrait plutôt faire des tarifs sur la longueur de cheveux, sur le temps que va prendre la coupe plutôt que de baser juste sur le genre de la personne" expliquait t-elle dans une interview à France Inter le 10 juin 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.