Renée Zellweger pousse un coup de gueule contre les publicités anti-âge

Renée Zellweger pousse un coup de gueule contre les publicités anti-âge
Renée Zellweger dans l'émission "The Tonight Show" présentée par J.Fallon, le 8 mars 2022.

Dans une interview accordée au Sunday Times et publiée le 7 août 2022, Renée Zellweger a plaidé contre les campagnes de publicité anti-âge. En effet, à 53 ans, l'actrice a voulu faire part de son ras le bol du culte de la jeunesse et ne veut plus perpétuer cette quête acharnée.

"J'avais hâte d'avoir 50 ans ! J'ai adoré !", a expliqué la star de la saga Bridget Jones, avant d'ajouter : "Cela m'a fait réaliser que je n'avais aucun intérêt à avoir 23 ans." À ses 50 ans, Renée Zellweger a eu l'impression de connaître un nouveau départ. Lorsque l'actrice - qui a avoué en 2017 ne pas rêver d'être maman - est devenue quinquagénaire, elle est aussi devenue authentiquement plus elle-même.

Plus de valeur à 53 ans ?

La vedette du biopic "Judy" a ensuite abordé le sujet des campagnes publicitaires pour les produits labellisés anti-âge et "toutes ces autres c*nneries". Renée Zellweger a livré un véritable coup de gueule, car ces publicités l'ont poussé à se questionner sur sa valeur passée 50 ans. En effet, le culte de la jeunesse encourage nombre de personnes à regretter la fleur de l'âge et ainsi faire des efforts considérables pour s'y rapprocher. "Tant que nous acceptons l'idée que la société est obsédée par la jeunesse, alors nous la perpétuons", a-t-elle ajouté.

La star de Bridget Jones espère donc rassurer ses pairs quant à l'âge et la vieillesse. Elle en a conclu : "Il y a une grande différence entre être la meilleure version de soi-même et vouloir être ce que vous n'êtes pas. Pour être dynamique et belle, vous devez accepter votre âge (...)"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.