Monica Bellucci ne souhaite pas "mener une guerre contre les années qui filent"

Monica Bellucci ne souhaite pas "mener une guerre contre les années qui filent"
L'actrice italienne Monica Bellucci arrive pour un dîner d'Etat avec le président français et italien, au palais de l'Elysée, Paris, le 5 juillet 2021.

Véritable sex-symbol, l'actrice italienne a vu, avec l'âge, son corps évoluer au fil des années. Dans une interview croisée, accordée au magazine Paris Match jeudi 12 août 2021, elle s'est confiée sur son rapport à la beauté, mais aussi à son corps, auquel elle s'est adaptée.

Encore aujourd'hui, l'actrice et mannequin italienne Monica Bellucci est vue comme la représentation du glamour et de la beauté. Une étiquette qui lui colle à la peau depuis sa jeunesse, grâce au corps qu'elle possède et qui suscite depuis toujours de nombreux fantasmes. "Du fait de mon physique, les gens venaient à moi (...)", se souvient l'actrice dans les colonnes du magazine Paris Match. "En vieillissant, cette beauté du diable s'est effacée et ne m'a plus protégée. Il a fallu que je m'adapte à cette nouvelle situation. Ma force est venue d'ailleurs, peut-être de ce qu'on appelle la recherche de la beauté intérieure".

Vivre en harmonie avec son corps

Pour Monica Bellucci, il est important d'accepter son corps et de l'assumer, encore plus après un certain âge. "Je n'ai pas envie de mener une guerre contre les années qui filent parce que je sais qu'elle est perdue d'avance, qu'elle me fera souffrir", avoue celle qui se confiait récemment sur la chirurgie esthétique. "Mon physique, qui s'est transformé, me donne accès à de nouveaux rôles. C'est gratifiant". L'actrice se dit d'ailleurs fière d'avoir fait bougé les codes dans le film Spectre : "Qu'une femme de 50 ans puisse séduire un James Bond plus jeune qu'elle a été révolutionnaire. (...) Fantasme ne rime pas seulement avec jeunesse."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.