Les échantillons de produits de beauté vont disparaître dès le 1er juillet 2022

Les échantillons de produits de beauté vont disparaître dès le 1er juillet 2022
Les échantillons de produits de beauté ne seront bientôt plus distribués spontanément par les commerçants.

Recevoir de petits échantillons après un achat apporte toujours une sensation agréable. Malheureusement, depuis le 1er juillet 2022, cette pratique est interdite par la loi. Les commerçants ne pourront plus distribuer d'échantillons. À une exception près, que le client en fasse la demande.

Selon la loi du 22 août 2021 portant sur la lutte contre le dérèglement climatique et sur le renforcement de la résilience face à ses effets, les échantillons seront interdits à la distribution. Sur Légifrance, il est dit : "Au plus tard le 1er juillet 2022, il est interdit de fournir à un consommateur, sans demande de sa part, un échantillon de produits dans le cadre d'une démarche commerciale." Ainsi, à part si le consommateur manifeste son intérêt, les commerçants dans la beauté ne pourront plus en donner librement.

Une action contre le changement climatique

Cet article 22 à pour vocation d'agir pour le climat, en cohérence avec l'accord de Paris adopté en 2015. Ce traité international sur le réchauffement climatique a pour but d'atténuer les effets de ce dernier. En empêchant la distribution d'échantillons, deux objectifs sont mis en valeur : lutter contre la surproduction de déchets et limiter le gaspillage, puis, réduire l'impact environnemental de la publicité. En effet, le problème des échantillons est leur petite taille, que les machines de tri ne reconnaissent pas. Une mesure qui a donc des enjeux écologiques et pousse à consommer mieux, car les échantillons représentent une des plus grandes sources de déchets dans l'industrie cosmétique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.