L'épilation à la lumière pulsée ne serait pas sans danger

L'épilation à la lumière pulsée ne serait pas sans danger
L'épilation à la lumière pulsée pourrait engendrer des brûlures ou des croûtes.

Très prisés pour une épilation simple et pratique, que ce soit en institut ou chez soi, les appareils à lumière pulsée pourraient pourtant comporter quelques risques. Dans un communiqué publié le 9 septembre 2021, l'ANSES appelle à la prudence.

Si vous avez déclaré la guerre à vos poils et que parmi les nombreuses méthodes d'épilation, vous avez choisi la lumière pulsée, alors cette information partagée par l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) peut vous intéresser. Cet appareil très en vogue pourrait en effet comporter quelques dangers et serait à manipuler avec attention. Malgré son utilité pour freiner la repousse des poils, l'ANSES affirme que son utilisation trop fréquente pourrait engendrer des risques bénins, mais douloureux comme des brûlures, des cloques, des croûtes ou encore "des érythèmes et des douleurs". Plus rare mais plus grave, cela pourrait également provoquer, lorsque l'épilation à lumière pulsée est utilisée sur le visage, des problèmes comme des "troubles de la pigmentation" ou encore des "lésions oculaires".

Un appareil à manipuler avec prudence

Si les autorités sanitaires alertent sur les dangers que pourraient représenter, à terme, ce type d'appareil, elles appellent également à plus d'attention et de prudence lors de leur utilisation. Ainsi, pas besoin de jeter votre appareil. Suivez simplement les conseils suivants, donné par l'ANSES : "Raser au préalable et laver au savon traditionnel la zone à épiler" ou encore "ne pas exposer plus d'une fois la même zone au faisceau IPL au cours d'une même séance" et les espacer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.