Jean-Paul Gaultier dévoile l'expo CinéMode à la Cinémathèque de Paris

Jean-Paul Gaultier dévoile l'expo CinéMode à la Cinémathèque de Paris
Costumes signés Jean-Paul Gaultier dans "Le Cinquième Élément" de Luc Besson.

La mode est un aussi grand spectacle que le cinéma. Ce constat, Jean-Paul Gaultier l'a mis au centre de l'exposition "CinéMode", accompagnée par la sortie d'un ouvrage éponyme. On vous dit tout.

Plein de surprises, Jean-Paul Gaultier est l'instigateur d'un nouveau projet ambitieux. Faisant très bon usage de la carte blanche laissée par la Cinémathèque, il a élaboré une exposition mêlant le cinéma et la mode. Appelée "CinéMode", l'expérience a pour objectif de faire la lumière sur les inspirations du créateur de renom, passionné de cinéma depuis le plus jeune âge ; tout en proposant une rétrospective de ses créations sur grand écran. En effet, il est bon de rappeler que l'homme de 69 ans ne s'est pas seulement contenté des podiums, mais a également designé des costumes inoubliables pour le grand écran.

"J'ai su tout de suite que je voulais faire ce métier"

Considéré comme le déclencheur de sa passion, le film "Falbalas" (1945) de Jean Becker est mis à l'honneur dans CinéMode. Offrant une visite à Vogue dans une publication du 6 octobre, Jean-Paul Gaultier confie à ce sujet : "Une révélation. J'avais 12 ou 13 ans quand je l'ai vu et j'ai su tout de suite que je voulais faire ce métier." Cette déclaration résume parfaitement l'exposition créée par ses soins. À travers elle, la liaison est établie entre mode et cinéma, mais plus précisément, celle entre Jean-Paul Gaultier et le cinéma. Lui qui aime scénariser, mettre en scène et tisser des liens avec la fiction à l'image de sa collection "James Blonde", met à profit cet amour du spectacle dans CinéMode.

Dédiée à sa défunte amie, l'actrice et réalisatrice Tonie Marshall, l'exposition rassemble non seulement les inspirations cinématographiques du couturier, mais aussi ses costumes. Jean-Paul Gaultier a effectivement donné vie à des pièces mémorables dans "Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant" (1989) de Peter Greenaway ou "Le Cinquième Élément" de (1997) de Luc Besson.

En plus de cet événement, un très beau catalogue, lui aussi intitulé "CinéMode", sortira le 13 octobre. L'exposition, elle, reste ouverte au public entre le 6 octobre 2021 et le 16 janvier 2022 à la Cinémathèque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.