Le règne de l'espadrille : un peu d'histoire

Chargement en cours
Chaque été, c'est un véritable bonheur de les retrouver : les espadrilles sentent bon les vacances et leur style intemporel en font des chaussures absolument incontournables.
Chaque été, c'est un véritable bonheur de les retrouver : les espadrilles sentent bon les vacances et leur style intemporel en font des chaussures absolument incontournables.
1/2
© Adobe Stock, Leszek Czerwonka

Chaque été, c'est un véritable bonheur de les retrouver : les espadrilles sentent bon les vacances et leur style intemporel en font des chaussures absolument incontournables. Mais connaissez-vous bien l'histoire de ces sandales iconiques ? De leur création il y a 4000 ans à leur statut de pièce mythique dès leur modernisation en 1960, ensemble, (re)découvrons les origines de cette sandale à la semelle en corde tressée.

Portées par les fantassins du roi Aragon

L'espadrille n'est pas exactement une paire de sandales toute jeune. En effet, son origine remonterait au XIIIe siècle puisque les fantassins espagnols du roi d'Aragon auraient été les premiers à arborer la fameuse paire de sandales. Mais leur création pourrait remonter à encore plus loin, puisque des fouilles archéologiques ont découvert des traces de chaussures avec une semelle à corde datant d'il y a 4000 ans ! Cependant, ce n'est qu'au XVIIIe siècle que, travaillée par des tisseurs et des couturiers français (au Pays basque notamment), l'espadrille prend la forme qu'on lui connaît aujourd'hui. De plus en plus populaire, elle habille les pieds des soldats espagnols et étend son succès jusqu'en Amérique du Sud. Sa seconde vie, plus mode, lui vient un peu après la Première Guerre mondiale lorsque cette dernière est équipée d'une semelle en gomme. Plus pratique, elle devient dès lors incontournable.

Les années 1960 : l'avènement de l'espadrille comme pièce mode

Jusque-là considérée comme une chaussure légère et pratique, l'espadrille obtient véritablement ses lettres de noblesse lorsque le couturier Yves Saint Laurent décide de lui offrir une version plus moderne et plus féminine avec l'aide des créateurs de la marque d'espadrilles Castañer. L'espadrille selon Saint Laurent possède un talon haut et de jolis rubans à nouer autour de la cheville : c'est officiel, cette sandale vieille de 4000 ans est désormais un accessoire incontournable. C'est bien simple, toutes les stars les plus en vogue de l'époque se les arrachent ! De quoi faire de l'espadrille LA pièce à faire entrer dans son dressing.

L'espadrille de nos jours : la coqueluche des modeuses

Si l'espadrille fait fureur pendant des années, elle connaît cependant quelques coups durs. Tout d'abord la concurrence venue du monde entier (particulièrement de Chine), puis dans les années 2000-2010, c'est son image un peu trop classique voire désuète qui poussent de nombreux Français à la bouder. Mais ce désamour ne durera pas bien longtemps puisque l'espadrille revient en force, passant entre les mains de nombreux créateurs (on pense notamment aux maisons Chanel et Valentino et plus récemment à la créatrice française Amélie Pichard) et se frayant ainsi un chemin jusqu'aux dressings des modeuses les plus pointues. Talons compensés, version cuir ou denim, version basket ou sandale, l'espadrille s'adapte aujourd'hui à tous les styles et traverse les tendances sans jamais perdre en popularité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.