S.O.S séchage : air libre ou sèche cheveux, quelle option choisir ?

S.O.S séchage : air libre ou sèche cheveux, quelle option choisir ?
Il est important de garder son sèche-cheveux à 15 cm.

Entre fer à lisser, à boucler et sèche-cheveux, notre crinière est souvent mise à rude épreuve sous ces appareils chauffants. Pour leur donner un peu de répit, on peut parfois privilégier de les laisser sécher naturellement. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? On vous dit tout.

Le séchage à l'air libre, moins bien que le sèche-cheveux ?

Vous vous êtes parfois sacrifiée en laissant en plein hiver vos cheveux sécher naturellement... Bonne nouvelle, il est temps d'arrêter cet effort glacial. D'après une étude coréenne publiée en 2011 dans le journal Annals of Dermatology, l'utilisation d'un sèche-cheveux à une distance de 15 cm avec un mouvement en continu serait moins agressif que le séchage des cheveux à l'air libre.

En effet, un cheveu humide est beaucoup plus fragile et sensible aux agressions naturelles et va absorber la pollution, les poussières et les mauvaises odeurs. Lorsque les cheveux sont mouillés, l'eau dégrade la cuticule - la couche superficielle qui forme les écailles ayant pour fonction de protéger le cheveu en le solidifiant et le rigidifiant -, qui voit son action chamboulée. Résultat : les écailles restent ouvertes et ne protègent donc pas votre crinière. Or, quand les cheveux sont séchés, les écailles se referment et protègent à nouveau la cuticule. Toutefois, pour ne pas abîmer vos cheveux avec de la chaleur, il est conseillé de ne pas dépasser les 160°C et de se ternir à une distance de 15 cm.

Le sèche-cheveux abîme en surface

S'il est préférable de sécher ses cheveux avec un sèche-cheveux, l'étude a démontré que ce dernier abîmait la cuticule. Sur la durée, on peut constater un soulèvement et des fissures longitudinales et même des trous pour les cheveux séchés à 95°C, contrairement au groupe dont les cheveux ont été séchés naturellement. Sous une chaleur soufflante, c'est aussi la couleur qui perd de son éclat.

Les cheveux mouillés : quels sont les désagréments ?

Par jour de grande flemme (ou de grosse chaleur), on a toutes pu s'endormir les cheveux mouillés. Une habitude qu'il est préférable de ne pas répéter trop souvent. Quand on dort, le cheveu frotte l'oreiller et lorsqu'il est mouillé, il est plus sensibilisé que lorsqu'il est sec. Il en est de même pour celles qui ont une taie d'oreiller en soie, puisque la matière n'y change rien. Si elle idéale pour les cheveux secs, elle n'empêche pas les cheveux mouillés de s'y accrocher et de s'emmêler.

Si vous avez les cheveux détachés pour sécher à l'air libre, vous limitez les dégâts. Par contre, si vous vous faites une jolie tresse bien serrée pour avoir cet effet wavy le lendemain, votre cuir chevelu va en subir les conséquences. Il ne sera pas aéré, va rester humide et vous pourrez développer des problèmes du cuir chevelu comme des pellicules ou des cheveux qui regraissent trop vite.

Comment bien sécher ses cheveux ?

La première étape et de bien retirer l'excédent d'eau avec une serviette éponge sans frotter. Le frottement peut casser les cheveux affaiblis et créer de frisottis. Ensuite, appliquez un sérum thermo-protecteur pour faire barrière à la chaleur. Comme dit précédemment, inutile de mettre une forte chaleur. Le séchage doit se faire à basse température et à faible puissance pour éviter de fragiliser les cheveux. Juste à la fin, pensez à utiliser le souffle d'air froid qui va refermer les écailles et rendre vos cheveux plus brillants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.