Routine capillaire : comment limiter la perte de cheveux à l'automne ?

Chargement en cours
Durant l'automne, les cheveux peuvent tomber 2 à 4 fois plus que le reste de l'année.
Durant l'automne, les cheveux peuvent tomber 2 à 4 fois plus que le reste de l'année.
1/2
© Adobe Stock, nuzza11

Chaque année, même constat : dès l'arrivée de l'automne vos cheveux se font la malle et c'est la panique dans la salle de bains. Heureusement, des solutions existent pour contrer ce phénomène naturel.

Pourquoi les cheveux tombent-ils en automne ?

En moyenne, 25 à 60 cheveux tombent chaque jour. Mais lorsque l'automne pointe le bout de son nez, le processus de chute s'accroît et les cheveux peuvent alors tomber 2 à 4 fois plus que le reste de l'année, et ce durant 4 à 6 semaines. Ce phénomène est baptisé "chute saisonnière". La raison ? Le soleil. En effet, ses rayons ont tendance à booster la sécrétion d'hormones qui influent sur la croissance des cheveux et poussent grandement lors de la période estivale. À l'arrivée de l'automne, c'est une tout autre réalité : une partie d'entre eux arrivent en fin de vie et tombent à l'instar des feuilles mortes. Cependant, d'autres facteurs sont mis en cause comme le stress de la rentrée, la fatigue, les hormones ou tout simplement le changement de température. Pas de panique, cette chute saisonnière affecte bon nombre de personnes et n'a rien d'alarmant. Pour limiter la perte de cheveux, voici quelques conseils à adopter.

Opter pour un shampoing doux

Lorsque l'on perd ses cheveux, l'étape du shampoing peut être une véritable épreuve. Et pour cause, voir sa chevelure tomber n'a rien d'agréable et cela peut même être source de stress. Rassurez-vous, le fait de les shampouiner ne vous en fera pas perdre davantage, ceux qui se retrouvent dans le bac de douche étant déjà morts. Pour prendre soin de votre cuir chevelu, privilégiez un shampoing doux formulé avec des ingrédients naturels afin de ne pas les agresser plus que de raison. Libre à vous d'ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de Bay Saint Thomas, de menthe poivrée, de citron ou de gingembre pour les renforcer et stimuler leur pousse . Enfin, pensez à les rincer à l'eau tiède. Attention, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de trois ans. Demandez toujours un avis médical.

Réaliser des bains d'huile

Ils n'ont pas leur pareil pour doper la repousse et limiter la chute. Les bains d'huile ont tout bon ! Mais comment procéder ? Derrière cette expression connue des beautystas, se cache un geste beauté simple : il suffit d'enduire vos longueurs d'huile végétale de coco, de ricin ou de moutarde, par exemple, et de laisser poser cette potion durant 1h minimum (ou toute une nuit pour les plus courageuses). Une fois que l'huile a agi, procédez à un shampoing ou deux. À faire 1 fois par semaine.

Sécher les cheveux avec une serviette en microfibres

Exit la serviette de douche classique ! En période de tumulte capillaire, il vous est conseillé d'upgrader le matériel. Pour ce faire, oubliez la serviette de bain rêche, qui, en se frottant contre la chevelure gorgée d'eau, ne fait qu'empirer le problème et donc favoriser la casse et les fourches. À contrario, la serviette en microfibres peut se targuer d'absorber la quantité en peu de temps. Résultat ? Les cheveux sont moins fragiles.

Miser sur l'alimentation

On le sait, tout passe par l'assiette. Inévitablement, la nourriture a aussi un impact sur la santé des cheveux. C'est pourquoi, faire les bons choix nutritionnels est important. Avant l'arrivée de l'automne et pendant, optez pour des aliments riches en zinc, fer, magnésium et en vitamines A et E. En effet, ces derniers présentent l'avantage, entre autres, de stimuler la pousse des cheveux. N'hésitez donc pas à ajouter sur votre liste de courses du poisson et autres fruits de mer, de la viande rouge, des lentilles, des oeufs, des oléagineux mais aussi des fruits comme la banane et le kiwi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.