Lait après-soleil : est-il vraiment indispensable ?

Chargement en cours
Prenez le soin de bien choisir la texture de votre après-soleil selon vos besoins.
Prenez le soin de bien choisir la texture de votre après-soleil selon vos besoins.
1/2
© Adobe Stock, etonastenka

Quand le soleil est à son zénith, il est non seulement primordial de se protéger des UV grâce à une crème solaire, mais aussi de choyer sa peau après toute exposition avec un soin après-soleil. Mais est-il vraiment indispensable ? On vous dit tout !

Quel est l'intérêt d'appliquer un après-soleil ?

Tout d'abord, il est important de souligner l'importance de l'application d'un soin après-soleil. Dans tous les cas de figure, vous gagnerez bel et bien à faire appel à lui, même si vous étiez protégé(e) par un écran total lors de votre exposition. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'après toute session de bronzage, votre peau est naturellement asséchée, voire pire. Elle peut effectivement être sujette aux brûlures, aux rougeurs ou encore au pelage. Mais ce n'et pas tout ! Les rayons UV peuvent aussi favoriser le vieillissement cutané au fil du temps. C'est ici qu'entre en jeu le soin après-soleil ! Permettant de lutter contre tous ces petits désagréments, il vous apportera également une sensation de fraîcheur ultra-agréable après une journée passée sous le soleil. Mais quelle texture solliciter ?

Quels sont les avantages du lait après-soleil ?

Les soins après-soleil se déclinent en plusieurs textures sur le marché des cosmétiques. Il existe de l'huile, de la gelée, du baume, du gel, de la crème ou encore du lait. Chacune est enrichie d'actifs apaisants destinés à réparer la peau après avoir été exposée aux UV. Grâce à ces soins, la barrière cutanée est choyée pour une régénération et une réparation assurées. C'est en ce point que le lait après-soleil se différencie du lait hydratant classique. Plusieurs ingrédients aux vertus prisées sont mis à son profit tels que l'aloe vera, les huiles comme celles de jojoba ou d'argan, en plus de la glycérine notamment. Le moment idéal pour appliquer votre après-soleil ? Une fois la bronzette finie, à la fin de votre douche, quand votre peau est propre et sèche.

Cela dit, demandez-vous en amont si le lait est bien la texture qu'il vous faut, car toutes les déclinaisons ne répondent pas aux mêmes besoins et ne sont pas adaptées aux mêmes types de peaux.

Quelle texture d'après-soleil choisir ?

Plus fluide que la crème, le lait après-soleil est généralement le compagnon des peaux normales à mixtes. Son atout ? Il s'applique facilement et pénètre rapidement l'épiderme. Les crèmes ainsi que les baumes sont, eux, conseillés pour traiter les peaux très asséchées. Le gel et la brume sont plutôt loués pour leur fraîcheur instantanée. Pour finir, l'huile - elle aussi nourrissante et adaptée aux peaux sèches - s'érige comme l'amie des amatrices de bronzage, car généralement commercialisée dans des formules vouées à parfaire le hâle.

Sachez toutefois que le lait-après soleil, tout comme les autres textures, ne s'applique pas sur l'ensemble du corps. Oui, misez sur un soin spécifique pour la zone du visage qui nécessite davantage d'hydratation après une exposition. En revanche, appliquez votre lait avec abondance sur le cou et le décolleté : la peau y étant plus fine, elle requiert une attention accrue. Alors, le lait après-soleil est-il indispensable ? Pour sûr, et ce particulièrement quand sa texture répond aux besoins spécifiques de votre peau !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.