Hirsutisme : pourquoi certaines femmes sont-elles sujettes aux poils au menton ?

Chargement en cours
L'hirsutisme désigne l'apparition de poils dans des zones qui ne concernent généralement pas les femmes.
L'hirsutisme désigne l'apparition de poils dans des zones qui ne concernent généralement pas les femmes.
1/2
© Adobe Stock, nelen.ru

L'hirsutisme est un trouble qui ne touche que les femmes et qui s'avère surtout préoccupant pour des raisons cosmétiques et psychologiques. Il se caractérise par l'apparition de poils dans des zones où les femmes en sont normalement dépourvues contrairement aux hommes.

Qu'est-ce que l'hirsutisme ?

Le menton, la lèvre supérieure, la poitrine, les épaules, le bas-ventre, le dos, les fesses... Ces zones sont généralement glabres chez les femmes, mais sujettes aux poils chez les hommes. Cependant, il arrive que certaines femmes aient, elles aussi, des poils épais et drus à ces endroits. Elles sont atteintes d'hirsutisme, un trouble qui peut altérer leur qualité de vie et leur confiance en elles. Il ne doit pas être confondu avec l'hypertrichose, qui se caractérise par une augmentation de la pilosité dans des zones "classiques" et qui peut aussi bien survenir chez une femme que chez un homme.

À quoi est dû ce trouble de la pilosité ?

Jusqu'au milieu du XXe siècle, certaines femmes appelées "femmes à barbe" étaient montrées telles des phénomènes de foire. Aujourd'hui, on sait qu'elles étaient atteintes d'hirsutisme et on connaît également les raisons de ce trouble. En effet, il est dû :

• Soit à une production excessive d'hormones mâles (androgènes, testostérone).

• Soit à une sensibilité accrue des follicules des poils aux androgènes.

Les causes de ces réactions de l'organisme sont variées : syndrome des ovaires polykystiques, maladie de Cushing, tumeur virilisante des glandes surrénales (rare), prise d'une pilule contraceptive ayant une dose trop élevée de progestérone, prise de stéroïdes anabolisants ou d'autres médicaments...

Dans beaucoup de cas cependant, notamment lorsque l'hirsutisme est ancien, on ne retrouve pas son origine. Notons également que quand l'hirsutisme est important, il s'accompagne souvent d'autres symptômes : des règles irrégulières, de l'acné, un accroissement de la masse musculaire, une voix plus grave, une atrophie mammaire, une alopécie (chute de cheveux), des troubles de l'ovulation... On parle alors de virilisme, toutes ces caractéristiques étant de type masculines.

Comment traiter et surmonter l'hirsutisme ?

Pour traiter l'hirsutisme au mieux, il faut d'abord en trouver la cause. Il convient alors d'aller voir un dermatologue, gynécologue ou encore un endocrinologue pour réaliser des examens. Parfois, un simple changement de pilule contraceptive suffit à régler le problème ou à le diminuer.

La femme atteinte d'hirsutisme peut aussi avoir recours à des techniques esthétiques pour rendre sa pilosité moins visible. Décoloration, épilation au laser, à la cire ou encore au rasoir électrique lui permettront de surmonter le regard des autres et de retrouver confiance en elle. Le rasage est à proscrire, puisqu'il fait pousser les poils plus épais et plus foncés. Un suivi psychologique peut aussi être utile pour surmonter la situation. L'hirsutisme provoque en effet du stress ou de la gêne dans de nombreuses situations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.