5 conseils pour éviter les problèmes de cheveux en automne

Chargement en cours
L'humidité est redoutable pour nos cheveux en période automnale.
L'humidité est redoutable pour nos cheveux en période automnale.
1/2
© Adobe Stock, puhhha

Ça y est, l'automne s'installe. Les feuilles jaunissent, les rafales s'abattent et nos cheveux se fragilisent. Rien de grave cela dit puisque plusieurs remèdes garantissent la bonne santé de notre chevelure même quand les températures baissent. Pour preuves, en voici cinq à retenir.

La chute saisonnière nécessite des soins particuliers

Bien que les cheveux tombent naturellement toute l'année, les chutes sont 2 à 4 fois plus importantes en automne. Appelé la chute saisonnière, ce laps de temps peut durer de 4 à 6 semaines. Le phénomène est accentué à cause du stress, de la fatigue ou encore des aléas hormonaux. Il est donc important de faire attention à ces facteurs en se reposant suffisamment, par exemple, ou en faisant appel à des solutions naturelles pour réguler les hormones comme l'huile d'onagre. Surtout : prudence avec les gestes agressifs comme le lissage, le séchage ou la coloration qui encouragent les chutes. Dans la même lignée, les élastiques qui serrent trop les cheveux sont à bannir car ils peuvent les casser et fragiliser.

Pour accompagner la repousse, il est bon d'adapter votre régime alimentaire. La bonne option ? Faire le plein de d'aliments riches en magnésium, fer, zinc et vitamines A et E. Les compléments alimentaires peuvent également être des alliés à l'image d'une cure à la levure de bière. Pour finir, misez sur les bons soins selon votre type de cheveux. Si votre chevelure manque d'hydratation, le bain d'huile peut être une bonne option à réaliser une fois par semaine.

Le bon rituel pour éviter les frisottis

Rebelles et indisciplinés, les frisottis sont ces mèches qui se bouclent toutes seules. Se séparant du reste de la masse, elles donnent un aspect indiscipliné à votre chevelure. Pour les éviter, espacez bien les shampoings : quand ils sont trop fréquents, ils sensibilisent les cheveux. De plus, il est bon de favoriser un rinçage à l'eau froide rendant la chevelure plus lisse et plus soyeuse. Paradoxalement, sachez que la chaleur du sèche-cheveux ou du lisseur accompagne le développement des frisottis. Ainsi, privilégiez plutôt des appareils qui proposent un séchage à froid.

Les astuces pour maîtriser l'électricité statique

Ce souci est particulièrement d'actualité en automne et en hiver. En effet, quand l'air est froid et sec, l'électricité statique ne peut pas s'évaporer. Dans ce contexte, elle stagne à la surface du cheveu pour notre plus grand déplaisir. La brosse en poils naturels entre alors en jeu. Elle limite l'accumulation de l'électricité statique pour un démêlage efficace. Si vous préférez faire appel à un lisseur pour en venir à bout, optez pour la technologie ionique qui préserve l'hydratation du cheveu. D'ailleurs, l'hydratation est l'élément phare quand il est question de ce problème. Mettez donc un point d'honneur à ce que votre chevelure soit bien nourrie pour le contrer.

De plus, quelques gestes peuvent aider à lutter contre l'électricité statique. Sachez que le coton a tendance à assécher les cheveux. Si vous le pouvez, privilégiez plutôt le satin ou la soie pour vos taies d'oreillers. En outre, attention au chauffage : il assèche lui aussi autant la peau que les cheveux !

Les bons gestes contre la casse pour les cheveux crépus

Le climat froid est particulièrement rude pour les cheveux frisés et crépus. C'est pourquoi, quand les températures chutent, les coiffures protectrices telles que les tresses reviennent naturellement sur le devant de la scène. Côté hydratation, si les huiles et les beurres sont souvent mis en lumière, il ne faut pas oublier de nourrir ce type de cheveux avec des produits à base d'eau.

Les remèdes face à l'humidité

Lorsque la pluie s'abat fréquemment, l'humidité devient notre ennemi en faisant gonfler, friser ou boucler nos cheveux à l'encontre de notre volonté. Si vous voulez reprendre votre coiffure en main dans cette situation, notez que l'humidité pénètre plus facilement au sein de chevelures qui ne sont pas suffisamment hydratées. Aussi, séchez avec grande attention vos cheveux après le shampoing, sinon, ils absorberont davantage l'humidité. Enfin, renoncez au lissage droit ou au chignon discipliné quand il pleut : c'est perdu d'avance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.