UE : 307 000 décès liés à la pollution, des résultats inquiétants malgré une baisse de 10%

par 90environnement

Entre 2018 et 2019, le nombre de décès causés par la pollution aux particules fines dans l’Union Européenne a baissé de 10% (passant de 360 000 à 307 000 morts).

Malgré cette baisse (principalement liée à des conditions météorologiques favorables et aux efforts fournis en Europe pour la qualité de l’air), les chiffres restent inquiétants.

Selon l’Agence européenne de l’Environnement, plus de la moitié des vies auraient pu être sauvées si les 27 pays membres respectaient les nouveaux objectifs de qualité de l’air fixé par l’OMS.

En 2019, voici les pays les plus concernés :

Allemagne : 53 800 décès

Italie : 48 900 décès

France : 29 800 décès

Espagne : 23 300 décès

La Pologne reste le pays européen le plus touché par rapport au nombre d’habitants (39 300 morts).

La pollution atmosphérique provoque notamment des maladies cardiaques et des accidents cardiovasculaires (AVC), des maladies pulmonaires et des cancers des poumons.

Devenu un enjeu de santé publique, l’Union européenne se mobilise.

Son objectif : Réduire d’au moins 55% d'ici 2030 le nombre de décès prématurés liés aux particules fines.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.