Le marché de la seconde main est-il vraiment éco-responsable ?

par 90environnement

Vinted et Leboncoin pourraient en témoigner….

2021 est une année record pour le marché de l’occasion (+140% par rapport à 2019).

Il devrait même connaître une croissance 11 fois plus rapide d’ici 2025 que le marché de vente d’articles neufs.

En France, le marché de l'occasion représente 7,4 milliards d’euros (dont 1 milliard pour le textile).

D’ailleurs, les grandes marques de la fast fashion ont compris l’ampleur du phénomène et s’adaptent en proposant des reprises de vieux vêtements contre des bons d’achat.

Mais comment expliquer le plein essor de ce marché ?

Les jeunes, particulièrement friands de l'occasion, apprécient le fait de chiner pour découvrir de belles pièces à prix cassés et parfois des pièces désormais introuvables sur les marchés du neuf.

Mais c’est surtout grâce à une prise de conscience écologique que les jeunes se tournent vers les produits de seconde main.

Pourtant, il semblerait que cette nouvelle mode de consommation ne soit pas si éco-responsable.

D’abord, les petits prix poussent parfois les consommateurs à acheter en plus grande quantité et plus souvent.

Ils peuvent alors tomber dans une hyper-consommation qui serait contre-productive dans leur lutte écologique.

D’autres décident également de vendre sur le marché de l’occasion pour ensuite racheter un autre produit et ainsi suivre le rythme de la fast fashion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.