L’impact du changement climatique sur la saison des pollens

par 90environnement

Environ 1 Français sur 4 serait allergique aux pollens.

La saison des pollens s’étend de la fin de l’hiver à l’automne.

Mais le réchauffement climatique serait à l’origine de l’augmentation de la durée et de l’intensité de cette saison.

"Un certain nombre d’études à plus petite échelle, généralement réalisées sous serres, avaient indiqué des liens étroits entre la température et les niveaux de pollen.

Nos travaux mettent en évidence ce lien à l’échelle d’un continent, et établissent une corrélation explicite entre les niveaux de pollen et le changement climatique alimenté par les activités humaines. Le changement climatique n’est pas quelque chose de lointain et de futur. Ses conséquences sont déjà bien visibles." William Anderegg, auteur principal de l’étude.

L’étude a été réalisée à partir de 60 stations de surveillance en Amérique du Nord entre 1990 et 2018.

Conclusions : Aux États-Unis et au Canada, la saison pollinique débute jusqu’à 20 jours plus tôt et peut durer jusqu’à 8 jours de plus.

Les allergies seraient aussi plus intenses : La concentration de pollens serait en hausse de 20,9% sur la période.

Les auteurs de l’étude ont néanmoins remarqué des différences selon les régions.

Cela pourrait dépendre :

- du taux de précipitation,

- du nombre de jours de gel

- et du taux de concentration de dioxyde de carbone.

À noter : Le changement climatique explique à 50% l’allongement de la saison des allergies mais seulement à 8% la hausse des niveaux de pollen.

Le pollen peut être responsable de l'asthme, d'allergies ou de problèmes respiratoires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.