Des particules plastiques retrouvées dans le sang humain, une première mondiale

par 90environnement

Le plastique ne pollue pas que l’environnement…. pour la première fois, une étude néerlandaise a réussi a démontré la présence de microplastiques.(particules inférieures à 5 mm) dans du sang humain.

Les chercheurs ont prélevé des échantillons sanguins de 22 donneurs anonymes, tous adultes en bonne santé.

Résultat : 17 d’entre eux (soit plus de 77% des participants !) présentaient des microplastiques.

D’après les auteurs de l’étude, la quantité resterait toutefois assez faible : environ 1,6 microgramme par millilitre de sang.

Parmi ces particules plastiques, on retrouve dans :

- la moitié des cas : du polytéréphtalate d’éthylène, l’un des plastiques les plus utilisés dans le monde pour les bouteilles et les fibres polyester.

- 1/3 des cas : du polystyrène, que l’on retrouve dans les emballages alimentaires.

- 1/4 des cas : du polyéthylène que l’on retrouve dans l’agro-alimentaire et les cosmétiques.

Ces particules pénétreraient dans le corps par inhalation ou ingestion (par l’air, l’eau, la nourriture, les produits d’hygiène ou de cosmétique).

Les études doivent être encore approfondies afin de connaître les conséquences à long terme sur l’Homme.

Ces résultats sont les premiers de cette sorte et les recherches doivent être poursuivies pour déterminer l’étendue de la pollution du corps humain et les dégâts qui pourraient en découler.

"Avec cette méthode, nous pouvons déterminer si l’exposition aux microplastiques constitue une menace pour la santé publique."Marja Lamoree, auteure de l’étude

Vos réactions doivent respecter nos CGU.