Ce harnais intelligent pourrait changer le quotidien des personnes aveugles

par LeHuffPost

REPORTAGE - Piétons, trottoirs, véhicules ou encore mobiliers urbains...il n'est pas toujours aisé pour une personne malvoyante de se déplacer dans un nouvel environnement, encore moins lorsque la ville n'est pas pensée pour elles. Une invention pourrait changer la donne et permettre plus d'indépendance et de liberté.

"Biped" est un harnais ultra technologique, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo, il a été imaginé par deux ingénieurs, Maël Fabien, jeune Breton de 25 ans, et Bruno Vollmer, un Allemand de 28 ans. Les deux hommes se rencontrent en Suisse au cours de leurs études et créent leur start-up en janvier 2021 à Lausanne qui compte aujourd'hui 5 salariés.

Une intelligence artificielle utilisée dans les véhicules autonomes

Depuis, l'appareil de 900 grammes en est à son quatrième prototype. Composé de trois caméras stéréos, pour la profondeur de champ, et infrarouges pour une vision de nuit, il utilise une intelligence artificielle capable de prédire les flux à la manière des véhicules autonomes. Les données sont transformées en sons 3D dans le casque de l'utilisateur.

"ll y a trois grandes catégories d'obstacles: les véhicules, les personnes et les mobiliers urbains." détaille Bruno Vollmer, "Nous utilisons la technique HRTF, fonction de transfert relative à la tête (ndlr), pour donner une sensation de sons 3D et que la personne comprenne ainsi son environnement."

Vers un remboursement par l'Assurance Maladie

Le harnais a déjà été testé par plus de soixante-dix personnes aveugles ou malvoyantes aux États-Unis et en Europe avec la participation d'associations et ainsi que l'hôpital ophtalmique de Lausanne. Son objectif n'est pas de remplacer la canne ou le chien guide mais d'apporter "une aide complémentaire, notamment lors de déplacements dans des environnements nouveaux et inconnus " précise Maël Fabien.

L'appareil sera proposé à un prix unique de 2900 euros ou via un abonnement d'une centaine d'euros par mois jusqu'au remboursement. Mais dans plusieurs pays européens, comme la France, " Biped" pourrait être remboursé par la sécurité sociale. "Nous travaillons à la classification du harnais en dispositif médical de classe 1, c'est-à-dire un détecteur d'obstacle" détaille le jeune entrepreneur, "les premiers pays concernés devraient être la Suisse, les Pays-Bas ou encore la France. "

Son logiciel continuera être modifié et amélioré en prenant en compte les remarques des utilisateurs qui feront eux-même les mises à jour via le bluetooth de leur téléphone. La commercialisation en Europe de "Biped" devrait commencer en septembre 2022 avant de s'attaquer au marché américain.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.