Tortues marines : zoom sur cette espèce menacée

Chargement en cours
Il n'existe que sept espèces de tortues marines au monde.
Il n'existe que sept espèces de tortues marines au monde.
1/2
© Adobe Stock, sean roy scott/EyeEm

Elles sont considérées comme les doyennes de nos océans. Les tortues marines ont côtoyé les dinosaures et naviguent dans les fonds marins depuis plus de 150 millions d'années. Malheureusement, aujourd'hui, elles font partie des espèces menacées d'extinction, victimes de la pollution comme du braconnage. Et leur disparition pourrait représenter un véritable drame écologique.

Des tortues très différentes

S'il existe plus de 300 espèces de tortues, toutes n'évoluent pas dans le même milieu. 250 de ces espèces sont aquatiques et vivent en eau douce, en milieu humide ou encore dans les palustres, 60 espèces sont des tortues terrestres, et seulement sept sont des tortues marines. Parmi ces dernières, six appartiennent à la famille des cheloniidae et sont caractérisées par une carapace sans carène couverte d'écailles et une ou deux griffes sur les nageoires. La septième appartient à la famille des dermochélyidae : la tortue luth est très différente de ses cousines puisqu'elle ne possède ni corne ni écaille sur sa carapace. Cette dernière est en réalité composée de plaques osseuses recouvertes d'un cuir épais.

Elles ne sont pas si lentes

Sans doute à cause de la fable de Jean de la Fontaine, les tortues ont la réputation d'avancer... à la vitesse d'une tortue, c'est-à-dire très lentement. Mais si elles peuvent être pataudes sur la terre ferme, les tortues marines sont de véritables bolides dans leur élément naturel. Certaines peuvent atteindre jusqu'à 35 km/h grâce à leurs pattes antérieures semblables à des nageoires, leurs pattes postérieures leur servant de gouvernail.

Une alimentation variée

Les tortues de mer ont une alimentation variée et équilibrée, composée de protéines grâce aux crabes, de coquillages, de petits poissons ou encore de méduses, mais aussi d'algues, de plancton et de végétaux marins. À noter que certaines espèces peuvent entamer de longues migrations, car elles ne pondent pas à proximité de leur source de nourriture.

Des espèces en danger

Vieilles de plus de 150 millions d'années, les tortues marines ont côtoyé les dinosaures et résisté à bon nombre de catastrophes écologiques. Mais aujourd'hui, elles sont pourtant considérées comme des espèces en danger. Six des sept espèces de tortues marines sont cataloguées vulnérables ou menacées. Le cas de la 7e, la tortue à dos plat, est un peu particulier : il n'existe pas assez de données à leur sujet pour permettre de statuer sur leur cas.

Toutes sont victimes de la pollution des océans, problème qui prend de plus en plus d'ampleur, mais les tortues sont également victimes du braconnage, sans oublier les prises accidentelles des engins de pêche. L'urbanisation des plages est également un problème, puisque les tortues marines pondent sur la terre ferme, et le manque de zones dans lesquelles elles peuvent pondre en toute sécurité réduit les chances déjà faibles de survie des bébés tortues. Afin de les protéger au mieux de l'extinction, elles font l'objet de plans locaux de protection ou de restauration, mais les associations de défense des animaux restent particulièrement inquiètes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.