​​Quel recyclage pour les batteries des voitures électriques ?

Chargement en cours
Les batteries des voitures électriques peuvent être reconditionnées.
Les batteries des voitures électriques peuvent être reconditionnées.
1/2
© Adobe Stock, oceane2508

Les processus utilisés pour recycler les batteries des voitures électriques ne sont pas toujours clairs pour leurs utilisateurs. Vous vous questionnez sur le sujet ? On fait le point.

Le reconditionnement : la seconde vie des batteries

Alors que le réchauffement climatique s'accélère et que le prix des carburants ne cessent d'augmenter, ces dernières années, beaucoup se sont tournés vers les voitures électriques. En Europe, les constructeurs de voitures électriques ont pour obligation de recycler les batteries de leurs véhicules électriques. Dans l'ordre normal des choses, la batterie est d'abord extraite du véhicule puis envoyée vers une usine de traitement.

À partir de là, deux situations s'offrent normalement à elle : un reconditionnement ou le recyclage pur et simple. En effet, de la même manière que les téléphones ou les ordinateurs, les batteries de ce type de véhicule peuvent être reconditionnées. Dans ce cas précis, elles bénéficient d'une seconde vie, non plus comme batterie de véhicule mais par exemple comme source de stockage d'énergie pour des particuliers ou des entreprises.

Une obligation de recycler 50% du poids de la batterie

Seulement voilà, donner une seconde vie à ces batteries a un coût parfois très élevé, en partie en raison de la main-d'oeuvre. C'est pourquoi cette possibilité est souvent écartée, car jugée trop peu rentable. Pour cette raison, mais aussi parce qu'il peut arriver que la batterie soit trop endommagée pour permettre un reconditionnement. Dans ce cas-là, elle est envoyée dans une usine de recyclage.

En Europe, depuis 2006, ces usines doivent recycler au moins 50% du poids de la batterie. Dans cette situation, les matériaux sont alors chauffés ou broyés pour être séparés et, suite à un processus chimique, réduits en poudres qui vont ensuite être réutilisables. Le reste des déchets liés à la batterie est en revanche enfoui dans des décharges spécifiques.

Le lithium : un composant controversé

Si la majorité des batteries des voitures électriques contemporaines n'utilisent plus aujourd'hui de plomb comme principal composant, elles peuvent contenir en revanche du cobalt, du nickel mais aussi et surtout du lithium. Également présent dans les smartphones et les petits appareils électroniques, ce métal alcalin peut venir compliquer le processus de recyclage puisqu'il est dangereusement volatile et doit être manipulé avec la plus grande précaution.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.