Qu'est-ce que la "morve de mer" qui s'amplifie avec le changement climatique ?

Chargement en cours
La morve de mer dans les eaux côtières de Turquie : un danger environnemental.
La morve de mer dans les eaux côtières de Turquie : un danger environnemental.
1/2
© Adobe Stock, Pamir

Pendant l'été 2021, la morve de mer a fait beaucoup parler d'elle. La pollution des côtes du Bosphore en Turquie a accéléré la prolifération de cette substance visqueuse, allant jusqu'à empêcher les habitants de se baigner en mer. Quelques explications sur ce fléau écologique.

Symptôme duchangement climatique et de l'action de l'humain sur les espaces naturels, la morve de mer correspond à un mucilage invasif de végétaux marins. Cette mousse visqueuse et malodorante se propage puis envahit les rivages et les côtes, jusqu'à recouvrir toute la surface de l'eau. En Turquie, la mer de Marmara a été particulièrement touchée l'été dernier puisque la majorité de son littoral a été envahie pendant plusieurs semaines par cette prolifération de végétaux.

La morve de mer : qu'est-ce c'est et d'où ça vient ?

La morve de mer (aussi appelée mucilage marin) est une substance pâteuse ressemblant à du mucus, dont la couleur peut varier du jaune au brun. D'aspect visqueux, cette mousse recouvre et flotte à la surface de l'eau. Nauséabonde, la morve de mer a une caractéristique expansive puisqu'elle peut s'étendre sur des centaines de mètres et recouvrir des pans entiers de la mer, la rendant quasiment impraticable.

Ce mucilage gluant se forme lorsque des organismes vivant en suspension dans l'eau marine se mettent à gonfler jusqu'à se transformer en cette bave jaunâtre et mousseuse. Cette gélatine obtenue correspond à un conglomérat de substances végétales et bactériennes qui possèdent des propriétés mucilagineuses. Lorsqu'elles sont trop importantes, elles sont décomposées par des bactéries. C'est cette décomposition qui produit la morve de mer. Phénomène naturel, ce mécanisme phyto-bactérien est aujourd'hui totalement déréglé à cause des nouvelles conditions environnementales.

Pourquoi et comment la morve de mer prolifère-t-elle ?

Recensée la première fois en 2007, les scientifiques s'alarment de la prolifération de plus en plus importante de la morve de mer. Selon certains experts, la pollution et le réchauffement des températures influencent l'équilibre des eaux marines du détroit d'Istanbul. Les effluents agricoles, le rejet des eaux usées, l'augmentation de l'acidité des océans et des mers due au réchauffement climatique ont déstabilisé l'écosystème des micro-organismes marins. Dans les zones côtières, qui possèdent des conditions hydrodynamiques spécifiques, la morve de mer peut se développer et proliférer plus largement sans se disperser dans l'environnement comme cela pouvait l'être auparavant.

Est-ce dangereux et peut-on s'en débarrasser ?

La morve de mer est surtout néfaste pour la vie marine. Son épaisse consistance empêche les rayons du soleil de pénétrer dans l'eau, bloquant la flore et la faune aquatiques d'oxygène. Elle peut étouffer certaines espèces de coraux, comme pénétrer dans les branchies des poissons ou se coincer dans certains crustacés. La prolifération du mucilage marin est dangereuse pour la biodiversité et donc pour l'homme, en plus d'être l'hôte de divers virus et bactéries qui pourraient être transmissibles, selon certains chercheurs.

Les autorités turques ont tenté en vain d'éliminer ce fléau à l'aide de tuyaux aspirants et de bateaux de drainage, mais il semblerait que seuls la réduction de la pollution et le traitement des eaux usées des navires et des villes alentour puissent freiner la propagation de ce désastre écologique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.