Qu'est-ce qu'un écosystème ?

Chargement en cours
Un écosystème, c'est avant tout un milieu de vie où les organismes vivants intéragissent entre eux et avec leur environnement.
Un écosystème, c'est avant tout un milieu de vie où les organismes vivants intéragissent entre eux et avec leur environnement.
1/2
© Adobe Stock, dinosmichail

Aujourd'hui, alors que la protection de l'environnement devient un véritable sujet de société à l'heure du réchauffement climatique, on entend souvent parler "d'écosystème". Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Un ensemble d'êtres vivants

Il faut tout d'abord bien comprendre qu'un écosystème c'est avant tout un ensemble dont la définition varie selon le milieu auquel elle s'applique. Dans le secteur de l'écologie, la plus simple et la plus globale des définitions se rapporte à peu près à ceci : un écosystème c'est avant tout un milieu de vie, une communauté d'êtres vivants qui vivent en interaction les uns avec les autres et avec leur environnement. On peut parler d'écosystème pour citer des échelles très variables puisque celui-ci peut se concevoir à l'échelle de la planète entière ou bien d'une ville, voir d'un simple lac ou d'un appartement.

De la bonne entente, de la biocénose et du biotope

Ici la notion "d'être vivant" s'écarte de l'ethnocentrisme puisqu'on parle d'organisme vivant au sens global. C'est ce qu'on nomme sous un terme plus nébuleux la "biocénose". Par définition, on rattache à un être vivant tout ce qui naît, a la capacité de se développer et la possibilité de se reproduire et qui meurt. Cette désignation s'applique donc non seulement aux êtres humains mais également aux animaux, aux végétaux ainsi qu'aux microorganismes. Tout cela forme ce que l'on appelle plus communément la biodiversité.

Grands exclus, les minéraux ne font donc pas partie de cette terminaison, ils appartiennent au contraire à ce qu'on appelle le "biotope", c'est à dire, en gros, l'environnement. Néanmoins, il ne faudrait pas sous-estimer le rôle des minéraux au sein de l'écosystème, mais cela nous y reviendrons. Il est également bon de savoir que le biotope se compose aussi de paramètres tels que la lumière, la pression atmosphérique ou encore l'humidité, c'est ce qu'on appelle les "facteurs abiotiques".

Interdépendance et réciprocité

Une autre notion importante à retenir et qui se place au centre de l'écosystème est celle de l'interdépendance à laquelle s'ajoute celle de la réciprocité. La biocénose et le biotope entretiennent entre eux de multiples rapports, principalement alimentaires et de préservation. On trouve au sein d'un seul et même écosystème de multiples chaînes alimentaires, elles-mêmes liées les unes aux autres, chaque maillon en étant un élément essentiel. Par exemple, et c'est ici que nos minéraux viennent prouver qu'ils ne comptent pas pour des prunes, puisqu'ils sont absolument indispensables à l'alimentation des êtres vivants vertébrés pour renforcer leur squelette.

Dangers et mise en péril

La mise en péril d'un écosystème peut avoir de multiples sources. Ainsi, la pollution, la pêche excessive, le braconnage ou encore le réchauffement climatique sont autant de menaces pour le bon équilibre et le bon fonctionnement des écosystèmes. Une des conséquences les plus graves apparaît avec l'extinction de certaines espèces. C'est pourquoi on s'inquiète à l'heure actuelle de la disparition des abeilles qui jouent un rôle crucial dans notre écosystème global de par leur rôle de pollinisateur. Au même titre, l'amenuisement des coraux impacte ainsi non seulement la santé des océans tout entière en affectant par exemple le cycle de reproduction de certains poissons ou encore la qualité de l'eau.

Au final, tous les organismes d'un écosystème ont donc besoin des uns et des autres pour survivre et perdurer en bonne harmonie. Il est donc dans l'intérêt et de la responsabilité de chacun d'en prendre soin et de veiller à ce que son équilibre perdure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.