Qu'est-ce le climavorisme, ce régime alimentaire qui fait du bien à la planète ?

Qu'est-ce le climavorisme, ce régime alimentaire qui fait du bien à la planète ?
Devenir climavore, c'est favoriser les producteurs locaux.

Après le véganisme, le végétalisme ou encore le flexitarisme, un nouveau régime alimentaire vient s'ajouter à la liste : le climavorisme. Un régime adopté par ceux qui prônent le bien-être de la planète en ne consommant que des aliments qui ont peu d'impact sur l'environnement. Voici quelques détails sur cette "nouvelle" façon de manger.

Vous avez parfois du mal à comprendre la différence entre végétalisme, véganisme et végétarisme... Vous n'êtes pas au bout de vos régimes alimentaires ! En effet, depuis quelques temps, un nouveau a réussi à se faufiler dans la liste : le climavorisme. Pour faire très simple, il désigne le fait de manger en bonne conscience en limitant l'impact environnemental en faisant des choix alimentaires précis pour le bien-être de la planète.

Le climavorisme fait son entrée aux États-Unis

Si pour le moment les climavorismes se font timides en France, ce régime alimentaire commence peu à peu à faire son entrée chez nos amis les Américains. Dans une récente étude menée par un cabinet de conseil américain (Kearney), 15% des 1000 personnes interrogées habitant aux États-Unis ont affirmé prendre conscience de leurs choix alimentaires. Et si la proportion reste pour le moment faible, il est évident (avec le cri alarmant concernant le réchauffement climatique) qu'elle ne fera qu'augmenter au fil des années. Un fait d'ailleurs analysé par Kearney. Après les États-Unis, on retrouve Londres et plus précisément deux activistes londoniens, Daniel Fernández Pascual et Alon Schwabe, qui prônent le bien manger pour sauver la planète. Pour cela, ils ont réalisé un projet intitulé tout simplement "climavore" pour lequel ils mettent en scène des expositions pour impacter l'esprit des gens sur la mise en danger dans leur façon de consommer.

Le climavorsime : plus strict que le véganisme ?

Le véganisme demande de nombreux efforts comme l'arrêt total de tous les produits venant de l'animal (viande, poisson, laitage, fruits de mer...). Si le climavorisme autorise les fruits de mer, il est plus complexe et sélectif que le véganisme. Le régime se base sur les systèmes de production pour pouvoir juger si vous pouvez le consommer. Ainsi, vous devrez seulement vous tourner vers des aliments locaux, bio et sans pesticides.

D'après Daniel Fernández Pascual et Alon Schwabe, il faut également prendre en compte les aléas climatiques et les modifications qui ont un impact sur les ressources alimentaires. Bien évidemment, on ne mange que des légumes et fruits de saison. On met de côté les cultures qui résultent d'une agriculture intensive et on opte pour celles qui aident à la régénération des ressources. On se fera plaisir avec toutes les sortes d'algues, les huîtres et les moules, tout en limitant sa consommation de poisson. Allez hop, maintenant à vous de faire votre liste, tout en respectant les règles du climavorisme pour une planète en forme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.