Les diamants synthétiques, plus responsables ?

Les diamants synthétiques, plus responsables ?
Les diamants synthétiques sont conçus à base de carbone.

L'industrie de la joaillerie est entachée par de nombreux soucis d'éthique quant aux droits humains, en plus de problématiques environnementales. Pour cette raison, les diamants synthétiques sont de plus en plus sollicités. Sont-ils vraiment écoresponsables ? On démêle le vrai du faux.

L'impact de l'extraction de diamants

Avez-vous vu le film "Blood Diamond" sorti en 2007 ? Signé Edward Zwick, le long-métrage mettait en scène Djimon Hounsou et Leonardo DiCaprio, tous deux nommés aux Oscars pour leurs performances respectives. Au coeur du scénario, il était question des coulisses sombres de la prospection de diamants en Afrique. En plus des conditions déplorables des travailleurs - impliquant le non-respect des droits humains et de l'exploitation forcée - dans certaines mines diamantifères, sachez que le bien-être de la planète est également impacté lors du processus. En 2019, l'organisme indépendant Trucost était à l'initiative d'une étude portée sur le bilan socio-économique et environnemental de l'activité d'extraction des principaux producteurs de diamants au monde. Parmi les résultats dévoilés, quelques chiffres étonnants. Saviez-vous que 160 kg de CO2 sont émis par carat de diamant taillé ? Pour cette raison, beaucoup d'enseignes, désireuses de proposer des bijoux plus éthiques, se tournent de plus en plus vers les diamants synthétiques.

Les diamants synthétiques, c'est quoi ?

C'est par le biais de la science que sont conçus les diamants synthétiques. En effet, c'est désormais au coeur de laboratoires que sont créés les diamants de demain. Ces derniers sont bâtis à partir de carbone cristallisé. Plusieurs méthodes de production sont sollicitées : sous haute pression et haute température ou par dépôt chimique en phase vapeur. Même un oeil expert peut alors avoir du mal à différencier un diamant dit naturel (issu des mines) et un spécimen de synthèse. Cependant, le processus de conception de ces gammes qui se veulent écoresponsables était-il réellement meilleur pour la planète ?

Sont-ils plus écoresponsables ?

Affirmer que les diamants synthétiques sont plus responsables est souvent rattaché à une stratégie commerciale. D'autant plus que les prometteurs bénéficient de l'appui d'études et de nombreux investisseurs. Toutefois, l'impact de production des diamants synthétiques n'est pas forcément moins conséquent. Dans une parution de Challenges de 2019, les propos de Jean-Marc Lieberherr - directeur général de la DPA (Diamond Producers Association) - étaient relayés. "Les diamants synthétiques ont le potentiel d'avoir une empreinte carbone inférieure mais ce n'est pas la réalité aujourd'hui", expliquait-il. Pourquoi ? Tout simplement parce que tout dépend finalement du type d'énergie employée. Dans le cas où des sources comme l'énergie solaire ou l'hydroélectrique sont utilisées : tout va bien ! Seulement, ce n'est pas le cas pour toutes les enseignes qui produisent cette alternative. Or, "Pour produire un diamant synthétique, il faut énormément d'énergie", comme le souligne Jean-Marc Lieberherr.

En parallèle, plusieurs marques incluent le recyclage d'or et d'argent dans leurs perspectives d'avenir. Avec le temps, des solutions pour parfaire le bijou écoresponsable de demain s'esquissent donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.