L'aspirateur sans sac est-il plus écologique ?

Chargement en cours
Ultra pratique, l'aspirateur sans sac fait de plus en plus d'adeptes.
Ultra pratique, l'aspirateur sans sac fait de plus en plus d'adeptes.
1/2
© Adobe Stock, bedya

Les aspirateurs sans sac font de plus en plus d'adeptes. Pratiques, on les dit également plus écologiques. Qu'en est-il vraiment ? Éléments de réponse.

L'aspirateur sans sac est comme son nom l'indique un aspirateur dépourvu de sac pour réceptionner les poussières et débris aspirés. À la place, un bac en plastique que l'on vide une fois plein. Comme tous les appareils électroménagers, l'aspirateur sans sac a un impact sur l'environnement même si les fabricants mettent souvent en avant le côté écologique et anti-gaspi du zéro sac.

Pas de sac en plastique

L'atout environnemental numéro un de l'aspirateur sans sac est qu'il n'utilise justement aucun sac en plastique jetable. C'est généralement ce qui est reproché aux aspirateurs classiques, les sacs en plastique étant en effet extrêmement polluants et pas du tout écologiques. Il faut entre 100 et 400 ans pour qu'ils soient dégradés et 80% d'entre eux ne sont ni triés ni recyclés. Ces déchets viennent grossir les tonnes d'ordures qui se retrouvent enfouies, brûlées ou tout simplement rejetées à la mer. Remplacer les sacs en plastique des aspirateurs par un bac qu'il suffit de vider et nettoyer régulièrement semble être une bonne solution pour réduire son impact environnemental.

Moins de particules fines

À l'instar de l'air extérieur, l'air de nos intérieurs est lui aussi pollué. Les aspirateurs sans sac aident à leur niveau à améliorer l'air que l'on respire dans nos maisons et bureaux. En effet, la technologie des aspirateurs sans sac permet de séparer l'air de la poussière. Un filtre (cyclonique ou multicyclonique) piège les petites particules de poussières pouvant être incommodantes pour les personnes souffrant d'asthme et rejette un air purifié, plus sain qu'avec un modèle d'aspirateur à sac. Les marques perfectionnent d'ailleurs de plus en plus leurs filtres pour proposer des produits adaptés aux personnes allergiques et ou sensibles à la poussière, au pollen.

Impact carbone, avec ou sans sac ?

Le bilan carbone d'un objet sur toute sa durée de vie influence de plus en plus l'acte d'achat. En ce qui concerne les aspirateurs, le fait qu'il soit avec ou sans sac ne semble pas changer grand-chose d'un point de vue environnemental. Une étude de l'ADEME de 2018 évaluant l'impact carbone de différents électroménagers ("Modélisation et évaluation ACV des produits de consommation et biens d'équipement") révélait que l'impact sur toute la durée de vie des deux modèles était quasiment le même. L'aspirateur sans sac représente 69 kg CO2eq sur tout son cycle de vie (6,9 kg CO2eq par an) contre 67 kg CO2eq pour l'aspirateur avec sac (6,7 kg CO2eq par an). Toutefois, on ne sait pas si l'étude tenait compte de l'utilisation des sacs en plastique dans ses calculs. Mais vu le bilan carbone de ces derniers, il est possible d'en douter.

Comment réduire l'empreinte carbone de son aspirateur ?

Si l'objectif est d'être le moins impactant possible pour la planète, on préférera bien sûr un balai et une pelle pour faire son ménage. Mais si l'on souhaite bénéficier du côté pratique, rapide et efficace d'un aspirateur sans sac, tout en veillant à son bilan carbone, on s'intéresse à son mode et son lieu de fabrication (à l'autre bout du monde ou en local, dans une usine utilisant du charbon ou des panneaux solaires), son mode de transport (routes VS rails) et les possibilités de recyclage et de retraitement. Ces trois points représentant 20% de l'impact carbone d'un électroménager. On regarde également sa classe (A et B) pour un modèle qui consomme le moins possible tout en étant le plus efficace. On opte également pour les modèles à la durée de vie la plus longue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.