Consigne dans les supermarchés : comment ça marche ?

Chargement en cours
De plus en plus de consommateurs veulent des emballages faciles à recyler.
De plus en plus de consommateurs veulent des emballages faciles à recyler.
1/2
© Adobe Stock, Goffkein

La consigne est de retour dans la grande distribution, et c'est une bonne chose pour la planète, afin de diminuer les emballages et donc les déchets qui s'accumulent. L'expérience vous tente ? Suivez le mode d'emploi !

L'ère du plastique fantastique et des denrées alimentaires empaquetées dans des emballages individuels, qui a cartonné pendant de nombreuses années, ne répond plus aux attentes des consommateurs. Alors que les Français produisent chaque année 354 kg d'ordures ménagères, selon les calculs de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), et que la protection de la planète est plus que jamais la priorité, les clients des supermarchés sont à la recherche de nouvelles alternatives pour mieux consommer.

Déjà très présente dans les magasins bio, la consigne fait son retour dans les supermarchés et dans la grande distribution. L'objectif pour les enseignes ? Développer leur stratégie "zéro déchet".

Des contenants durables à ramener en magasin

Le principe de la consigne est simple, et les habitués des éco-cups en concert ou en festival le connaissent bien. Concrètement, le prix de vente de chaque produit inclut le montant de la consigne pour le contenant. Ce prix varie en fonction du produit : quelques dizaines de centimes pour une bouteille en verre, quelques euros pour une boîte en métal... Après ses achats, le client peut profiter de son produit et décider de garder le contenant chez lui s'il le souhaite, ou bien de le ramener au magasin où il fait ses courses.

La récupération se fait parfois à la caisse, parfois dans des bornes spéciales, avec un QR code à scanner. Et selon les enseignes, le remboursement se fait soit en bon d'achat, soit en créditant le compte client du consommateur via sa carte de fidélité. Les emballages rapportés sont quant à eux récupérés, nettoyés et remplis à nouveau pour pouvoir continuer le cycle vertueux du zéro déchet.

Quelle est la différence avec le vrac ?

Le principe de la consigne n'est pas nouveau, puisqu'il existait déjà il y a de nombreuses années. À l'époque où les laitiers apportaient le lait directement chez les consommateurs dans des bouteilles en verre, par exemple ! Et si le fonctionnement ressemble à celui du vrac, ce n'est pas tout à fait la même chose. Pour le vrac, il est essentiel de ramener ses propres contenants, ce qui n'est pas toujours pratique, en particulier pendant des courses impromptues. Avec la consigne, les produits sont d'ores et déjà emballés et disponibles en magasin. Il vous suffit de les placer dans votre caddie... Et de penser à ramener les emballages la fois suivante.

Bon à savoir : toutes les marques ne sont pas disponibles à la consigne, même dans les enseignes qui proposent cette offre. À l'heure actuelle, en France, seules une trentaine de marques proposent ce modèle de consommation. Mais l'initiative vise à se développer dans les années à venir pour réduire au maximum les déchets plastiques des foyers français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.