Chauffe-eau solaire : que faut-il savoir avant d'en installer un chez soi ?

Chargement en cours
Certaines conditions doivent être respectées pour favoriser l'efficacité du système.
Certaines conditions doivent être respectées pour favoriser l'efficacité du système.
2/2
© Adobe Stock, Studio Harmony

Que ce soit pour alléger les factures ou pour prendre soin de la planète, installer un chauffe-eau solaire se présente comme une très belle option. Seulement, il est bon de connaître quelques infos avant de se lancer. On vous dit tout !

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire

Face à l'urgence climatique, les énergies vertes s'érigent telles des alliées de choix. C'est pourquoi le chauffe-eau solaire est de plus en plus adopté. Comment fonctionne-t-il ? Il capte la lumière afin de chauffer l'eau utilisée au sein du domicile. Bien sûr, ce système permet de vivement réduire la facture d'eau chaude (jusqu'à 75% !) Et le bonus dans tout ça ? La planète vous en remerciera.

Les avantages pour soi et pour la planète

En mettant à profit la lumière naturelle, le chauffe-eau solaire se distingue des dispositifs faisant appel à l'électricité ou au gaz (soit des énergies fossiles, allant de pair avec les émissions de gaz à effet de serre ou la production de déchets nucléaires : pas les bonnes copines de l'environnement donc...) Non seulement gratuite, l'énergie solaire est, elle, inépuisable et non-polluante. En l'adoptant, vous chouchouterez ainsi la planète, mais pas que. Au-delà de la réduction des factures, votre bien immobilier - si vous en êtes le propriétaire - sera réévalué à la hausse. De surcroît, vous pourrez compter sur la fiabilité de ce système pérenne, qui plus requiert peu d'entretien. Pour finir, l'État encourage à miser sur cet aménagement et met de ce fait plusieurs aides financières à disposition ! Toutefois, quelques contraintes doivent être notifiées avant de se lancer...

Les inconvénients au quotidien

Bien que les inconvénients soient bien moins nombreux que les avantages, il est important de les mentionner en amont. Tout d'abord, un chauffe-eau solaire a un coût assez important. Aussi, aux heures nocturnes et selon certaines conditions météorologiques, ses performances varient. Souvent, le chauffe-eau solaire se présente alors tel un complément à d'autres dispositifs, bien que certains formats garantissent qu'il puisse faire le job seul.

Les formats disponibles sur le marché

Sur le marché, il existe plusieurs types de chauffe-eau solaires : à pompe électrique, à thermosiphon ou monobloc. Chacun arbore un coût différent et s'adapte à divers espaces. Plus globalement, quand il est spécifiquement question d'un dispositif mis en place dans un logement isolé, comme une maison, il s'agit d'un chauffe-eau solaire individuel (ou CESI). S'il peut les satisfaire partiellement, il peut aussi totalement subvenir aux besoins en eau chaude sanitaire (ECS). Alors, pourquoi ne pas donner une chance à cette solution verte ?

Les conditions d'installation

Sachez que certaines conditions favorisent l'efficacité du chauffe-eau solaire. Dans l'idéal, la pente de votre toit gagne à être orientée vers le sud (avec une inclinaison autour de 40 degrés). De plus, un plein accès à la lumière est important : les panneaux thermiques ne doivent pas être couverts par l'ombre de verdures environnantes ou d'une autre propriété. Assurez-vous également de bénéficier de la surface nécessaire (3 à 5 m²) à l'installation des panneaux. Si tous ces éléments sont réunis, le chauffe-eau solaire oeuvrera au mieux et la mise en place s'effectuera en quelques jours seulement !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.