Algues vertes : pourquoi sont-elles si nocives pour l'environnement ?

Chargement en cours
Lorsqu'elles sèchent, les algues vertes renferment un gaz toxique.
Lorsqu'elles sèchent, les algues vertes renferment un gaz toxique.
1/2
© Adobe Stock, Dom

Phénomène devenu récurrent depuis plusieurs années en France et plus particulièrement en Bretagne, la prolifération des algues vertes est devenu un véritable problème environnemental. Zoom sur ces végétaux toxiques autant pour l'humain que pour l'écosystème.

Depuis plusieurs années, l'énorme prolifération des algues vertes et les conséquences qu'elle engendre sur la santé de la population, mais aussi sur l'environnement, ne cesse de faire la Une des médias. En France, c'est en effet la région de Bretagne qui est la plus exposée à ce phénomène. Si l'on commence à y voir des plages envahies dès 1960, c'est plus véritablement lors des années 2000 que l'on commence à réellement s'y intéresser, au point de donner un nom, à l'époque, au problème : les marées vertes. Un véritable problème pour la région, qui semble se répéter régulièrement. En 2019, en plein été, plusieurs plages avaient été fermées en raison des milliers de tonnes d'algues vertes présentes sur le sable fin.

Un gaz toxique présent dans les algues

Pour comprendre ce qui inquiète tant les associations de protection de l'environnement et les autorités, il est important de savoir ce qui les rend si dangereuses, pour l'homme comme les animaux, et l'écosystème de manière plus générale. Ces algues, appelées Ulva armoricana ont toujours été "présente naturellement sur les côtes françaises" d'après France nature environnement sans représenter aucun danger pour la faune et la flore. C'est sa croissance extrêmement rapide et son dépôt en nombre à l'air libre qui représente lui un danger. En effet, sur les côtes, lorsqu'elles sèchent, pourrissent et forment un tas, elles renferment un gaz à l'odeur d'oeuf pourri : l'hydrogène sulfuré. Lorsqu'il est libéré, par un animal ou un humain qui marche dessus, il s'avère extrêmement toxique et peut même être mortel. Une véritable catastrophe pour la faune sauvage aux alentours, qui respire très proche du sol et est donc très impactée par ces algues.

Des zones mortes créées par ces algues

En plus d'être un fléau sur la terre ferme, les algues vertes, lorsqu'elles prolifèrent également dans l'eau (en raison de plusieurs facteurs : une bonne photosynthèse, une eau clair, un faible courant - qui permet de ne pas les disperser au large - et des nutriments dont elles se nourrissent - comme les nitrates, présents en nombre dans les engrais, les eaux usées...-), sont dangereuses pour l'écosystème sous-marin. Elles privent en effet les eaux de l'oxygène nécessaire à la vie de plantes et d'animaux minuscules (comme les phytoplanctons et zooplanctons), qui finissent par mourir. Essentiels à la chaîne alimentaire, ils rendent alors l'environnement très difficile à vivre pour les espèces qui en sont dépendantes et ne peuvent changer de zone. La faune et la flore disparaissent alors peu à peu, éteignant toute diversité et créant ainsi ce que l'on appelle une zone morte. Des espèces invasives, telles que les méduses, sont elles beaucoup plus présentes dans les eaux en raison du manque de prédateurs et autres animaux limitant leur expansion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.