Volontariat : 5 façons de choyer la Terre en groupe

Volontariat : 5 façons de choyer la Terre en groupe
Le ramassage de déchets est une mission bénévole souvent pratiquée en groupe.

Et si on se penchait sur l'écovolontariat ? Si vous avez envie de chouchouter notre très chère planète, voici 5 façons de le faire en groupe.

En France, comme aux quatre coins du monde, il est possible de choyer la Terre qui en a terriblement besoin. Si beaucoup de projets conséquents peuvent être rémunérés, d'autres missions sont proposées sur la base du volontariat et du bénévolat. Plusieurs écovolontaires se retrouvent alors en groupe pour tenter de réparer les dégâts causés sur notre chère planète. Selon votre sensibilité et vos convictions, vous pourrez potentiellement piocher parmi les cinq options ci-dessous.

Planter de la végétation

Sans mal, vous pourrez trouver plusieurs annonces qui proposent de planter de la végétation. En effet, de nombreux organismes ou associations organisent ce type de missions à plus ou moins grande échelle. Ainsi, les bonnes périodes de plantation sont correctement prises en compte. L'objectif ? Œuvrer en faveur de la reforestation et réparer les dégâts causés par les catastrophes naturelles. Alors, on se laisse tenter par la plantation d'arbres ?

Ramasser des déchets

Chaque année, des tonnes de déchets sont tristement abandonnés dans la nature. Des cocons précieux comme les plages ou les forêts sont violemment touchés : de quoi endommager la faune et la flore. Afin de limiter ce type de pollution on ne peut plus nocive, il est possible de volontairement prendre part à des missions de ramassage de déchets. Des zones comme les lacs, les parcs naturels ou les plages sont concernées.

Œuvrer pour la conservation de la biodiversité

Préoccupé par le bien-être des animaux et de la biodiversité ? Penchez-vous sur des missions vouées à prendre soin de nos amis les bêtes et au bon entretien de l'écosystème. En Afrique, par exemple, il est possible de se porter volontaire pour assurer la conservation des tortues marines. Ainsi, vous pourrez - dans le cadre de patrouilles planifiées selon les marées - les recenser, suivre leur ponte ou encore nettoyer les sites de ponte. Le tout est bien sûr conservé dans une base de données à la valeur capitale.

Aider à l'écoconstruction d'habitats

Par le biais de plateformes ou de sites, se porter volontaire pour aider à l'écoconstruction est facile. Oui, cette manière de faire est bel et bien bénéfique à la planète. Quel est le mot d'ordre ? Bâtir un bien en s'assurant que les méthodes choisies favorisent l'économie d'énergie et la protection de l'environnement ; car les processus usuels ne sont pas les plus recommandables pour le bien-être de la Terre...

Nourrir l'éducation des enfants

L'écologie n'a pas de secret pour vous ? Vous bénéficiez de bonnes connaissances sur le sujet et vous souhaiteriez les partager ? Sachez que vous pouvez volontairement et bénévolement enrichir l'éducation d'enfants. Nombreuses associations proposent notamment de monter des ateliers visant à la sensibilisation des plus ou moins jeunes au développement durable. De quoi éveiller les générations futures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.