Tiques : ces astuces naturelles pour s'en débarrasser

Chargement en cours
Si elles sont infectées, les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme.
Si elles sont infectées, les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme.
1/2
© Adobe Stock, Sahara Frost

Petites indésirables néfastes et envahissantes, les tiques peuvent engendrer des dégâts sur les animaux, mais aussi dans notre organisme. Il serait donc judicieux de les éloigner des environnements proches des habitations. Découvrez quelques astuces à mettre en place pour s'en débarrasser naturellement !

Qu'est-ce qu'une tique ?

Les tiques sont des animaux microscopiques de la famille des acariens, cousins des arachnides. Elles sont visibles à l'oeil nu contrairement aux acariens qui prolifèrent dans les endroits chauds des maisons. On les retrouve dans les forêts, les lieux boisés et humides, les hautes herbes, les parcs et prairies, en campagne, mais aussi en ville. Ses larves se nourrissent du sang de petits animaux (rongeurs) grâce auquel elles grossissent. Elles tombent au sol puis recherchent une autre cible plus grande comme les humains ou les animaux de grande taille.

Pourquoi les tiques sont-elles à craindre ?

Après une promenade, n'hésitez pas à inspecter totalement votre corps, les tiques peuvent vous piquer et vous inoculer des agents pathogènes susceptibles de transmettre la maladie de Lyme voire de plus rares infections. Si elles ne sont pas toutes porteuses de la bactérie, mieux vaut limiter les risques. Vos animaux de compagnie peuvent, eux aussi, les attirer. Vous pouvez vous munir d'un tire-tique pour les retirer, sans oublier de désinfecter l'endroit de la piqûre.

Quelles sont les tactiques naturelles anti-tiques ?

Transportées par les petits animaux, les tiques atteignent aisément les jardins, notamment si les conditions d'humidité sont réunies. Ainsi pour les éloigner, il existe des solutions !

• Tondre et débroussailler régulièrement : les tiques n'apprécient pas beaucoup les environnements chauds et secs, mais sont friandes des endroits humides et frais.

• Se débarrasser des paquets de feuilles mortes : il s'agit encore d'un lieu humide dans lequel les tiques vont se nicher avec plaisir !

• Installer des plantes répulsives : elles apprécient particulièrement les genêts, mais tournent le dos à l'ail, au géranium rosat, aux oeillets d'Inde, à la lavande, au thym, à la citronnelle, au romarin ou à la menthe. N'hésitez donc pas à créer de petits jardins aromatiques autour de votre maison !

• Adopter des gallinacés : les poules ou les pintades sont de grandes amatrices de tiques, elles ne se priveront pas longtemps de les picorer si elles en trouvent.

• Parsemer les sols de broyat : les copeaux de bois seraient efficaces pour stopper les tiques à l'entrée de votre jardin. Le fait de parsemer du broyat créerait une barrière naturelle qui protégerait votre environnement de ces acariens.

• Se protéger avec des huiles essentielles : si vous avez programmé une promenade en forêt, misez sur des huiles essentielles diluées dans de l'huile végétale non grasse (jojoba, noisette ou abricot) comme celles de tea tree, de lavande vraie, de clou de girofle, de lemongrass ou de citronnelle de Java. Ces odeurs déplaisent fortement aux tiques qui préfèrent s'en éloigner !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.