Slow design : comment s'y mettre ?

Chargement en cours
La luminosité naturelle du soleil est un point clé du slow design.
La luminosité naturelle du soleil est un point clé du slow design.
2/2
© Adobe Stock, denisismagilov

Décorer son appartement ou sa maison, oui, mais attention à le faire de manière plus écologique et respectueuse de l'environnement. Fini les achats inutiles et les rénovations superflues ! Avec la mode du slow design, qui prend de plus en plus d'ampleur depuis quelques années, c'est désormais chose possible. Mais en quoi ça consiste exactement et comment s'y mettre ?

Avez-vous déjà songé à décorer votre intérieur de manière plus sobre et écologique ? Bien que très appréciée, la mode du slow design n'est pas particulièrement simple à adopter. Pourtant, de plus en plus de personnes choisissent de s'y mettre par souci éthique ou tout simplement car ils apprécient le rendu final. Zoom sur cette tendance.

Slow design : qu'est-ce que c'est ?

Issu du mouvement "slow", le slow design désigne une façon de décorer son domicile plus respectueuse de l'environnement. À l'inverse d'une décoration rapide et irréfléchie, ce mouvement prône le fait de prendre son temps et de penser soigneusement ses achats décoratifs en évitant notamment les installations électriques trop énergivores ou l'utilisation de matériel non écologique. Si elle est majoritairement utilisée dans le domaine de la décoration, cette approche peut également s'adopter dans d'autres domaines tels que l'alimentation (principe appelé slow food - inverse du fast food -) ou les voyages (principe appelé slow travel). En général, le slow design est plutôt considéré comme étant une sorte de méthodologie consacrée au bien vivre et au respect de notre planète.

Le soleil, star du slow design

Avant de se lancer dans le slow design, il convient de bien se renseigner sur ce mouvement très pointu. Pour commencer, sachez que l'utilisation de l'électricité doit, dans la mesure du possible, être bannie. Aussi, préférez le plus possible la lumière naturelle du soleil. Pour tirer au maximum profit de cette dernière, n'hésitez pas à faire installer des baies vitrées ou, si vous résidez en appartement, des grandes fenêtres coulissantes ou non, mais assez larges pour laisser entrer le plus de lumière possible. D'autre part, le slow design privilégiant les éléments naturels, n'hésitez pas à ajouter des fleurs ou des plantes en guise de décoration et utilisez des matières aussi naturelles que possible, par exemple pour votre linge de lit (lin, coton, soie, laine...).

Vive le minimalisme !

Au diable la décoration chargée et non éthique ! Le slow design prône les intérieurs sobres et épurés qui ne présentent aucun objet plastique. Privilégiez donc les sculptures de bois, de céramique, de verre ou même de fer. Bannissez autant que possible les écrans, surtout dans la chambre à coucher, et pensez à faire un tri très régulier dans vos affaires, notamment concernant vos vêtements. Enfin, le slow design refuse l'exposition chargée de bibelots et autres gadgets inutiles. Ainsi, si vous souhaitez vous lancer dans le slow design mais que vous disposez déjà d'une collection déraisonnable de babioles en tous genres, commencez par faire un tri afin de vous débarrasser (en donnant de préférence à vos amis, à votre famille ou à des associations) de toutes les choses que vous considérez inutiles. Maintenant que vous avez une bonne partie des clés, à vous de jouer !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.