Salle de bains : comment minimiser les déchets plastiques ?

Salle de bains : comment minimiser les déchets plastiques ?
Il existe de nombreuses alternatives pour une salle de bains zéro déchet.

Faire attention aux emballages alimentaires et faire le tri entre poubelle verte et jaune est déjà un bon début. Mais savez-vous que votre salle de bains regorge également de déchets plastiques ? Pourtant, il est très facile d'éliminer l'intégralité des emballages dans cette pièce. Voici quelques conseils pour les réduire au maximum.

Faire le tri

Avant toute chose, il est important de bien faire le tri dans votre salle de bains. Vous verrez, vous serez surpris de voir que vous n'utilisez pas la moitié de vos achats. On met de côté ceux non utilisés pour les donner et on jette ceux périmés. Il est important de ne garder que les produits qui vous sont utiles au quotidien. S'il vous reste des pots de crème de masque vides, ne les jetez pas. Vous pouvez les réutiliser pour créer une boîte à bijoux par exemple. Pour votre routine beauté, sachez qu'il est inutile d'acheter tout un tas de produits. On essaie de minimiser. Votre peau a seulement besoin d'être bien nettoyée et hydratée chaque jour.

Privilégier les produits sans emballages plastique

Désormais, il est très facile d'acheter des produits sans emballage. On troque donc son gel douche et son shampoing liquide par des produits solides. Il en est de même pour le déodorant que l'on peut trouver en baume ou en stick, mais aussi pour le dentifrice. Des alternatives qui permettent de réduire les déchets et qui se veulent bien meilleures pour la santé, puisqu'ils contiennent des tensioactifs doux et sont garantis sans paraben, sans sulfates, silicones ou dérivés pétrochimiques. Un geste pour l'environnement, mais aussi pour votre santé.

Opter pour du coton lavable

Le fameux coton démaquillant. S'il est bien utile et que l'on peut en utiliser jusqu'à 6 par jour et plus de 2000 par an, il est l'un des plus grands polluants. De plus, la production du coton se fait à l'autre bout du monde et demande beaucoup d'eau. Pour les remplacer, il suffit de choisir leur équivalent en version lavable, que vous pouvez même trouver en grande surface. Et si vous êtes manuel, il est possible de les confectionner soi-même.

Faire le bon choix de sa brosse à dents

Par an, c'est 5 milliards de brosses à dents non biodégradables qui sont jetées à travers le monde. En France, elles représentent 1200 tonnes de déchets, selon Planetscope. Pour y remédier, il est préférable d'investir dans une brosse à dents électrique, qui vous accompagnera de longues années avec sa tête rechargeable. Si le coût est trop onéreux pour les petits portefeuilles (bien qu'économique sur la durée), vous pouvez opter pour une brosse à dents en bambou compostable.

On arrête avec le coton-tige

Le chiffre est assez alarmant, puisque Planetoscope informe que c'est 25 milliards de cotons-tiges qui sont utilisés dans le monde chaque année et finissent jetés à la poubelle. Petits et légers, ils se retrouvent très facilement dans les filtres des stations d'épuration, puis dans les cours d'eau et dans les océans où ils sont un véritable fléau. Pour nettoyer l'intérieur de ses oreilles, il est plus judicieux d'utiliser l'oriculi qui est un petit ustensile en bambou ou en métal qui permet d'éliminer le cérumen sans le repousser au fond du tympan. Une fois vos oreilles propres, il suffit de passer votre oriculi sous l'eau pour le nettoyer avant de le ranger.

Choisir un rasoir durable

Tout comme la brosse à dents ou le coton-tige, nombreux sont celles et ceux qui utilisent quotidiennement un rasoir. En plastique non recyclable, cela fait de lui un véritable polluant alors que l'on utilise seulement ses lames. Pour une version plus respectueuse de l'environnement, on opte pour un rasoir rechargeable ou électrique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.