Recyclage : 5 méthodes innovantes en voie d'émergence

Recyclage : 5 méthodes innovantes en voie d'émergence
Certains plastiques peuvent désormais être recyclés "à l'infini".

L'imminente Journée mondiale du recyclage nous donne l'occasion de mettre en lumière les nouvelles méthodes proposées. Découvrez 5 innovations qui font du bien à la planète.

Le recyclage du textile

Bonne nouvelle : le recyclage du textile est en marche ! Pour rappel, cette industrie est une des plus polluantes au monde. Bien sûr, la fast fashion n'aide en rien à réduire l'achat de vêtements... Par chance, plusieurs petites entreprises ont développé des méthodes pour donner une seconde vie aux habits jetés. Pour commencer, la boîte parisienne Chaussettes Orphelines parvient à créer des pièces à partir de chaussettes recyclées. Dans la même lignée, en 2019, la France a inauguré le premier démonstrateur destiné à transformer le textile usagé en imposants fils de coton.

L'intelligence artificielle entre en jeu

Non, vous ne rêvez pas : la technologie est désormais mise au profit du recyclage. De quelle manière ? Par le biais de poubelles connectées ! Ce sont des start-up comme Heyliot et Bin.e qui ont initié ce modèle. L'intérêt de cette innovation ? Trier pour vous ! Si vous ne savez pas dans quel bac jeter votre déchet, soyez tranquille... La poubelle s'en occupe comme une grande ! De cette manière, les regrettables erreurs de tri sont évitées. Le bonus ? Les déchets sont également compressés ET un signal est envoyé à la ville quand le conteneur s'avère plein. Que demander de plus ?

Le recyclage à l'infini ?

La planète se porterait bien mieux s'il était possible de recycler tous les déchets à l'infini... Et bien que certains plastiques soient bel et bien éligibles au recyclage, ce n'est pas le cas pour tous. Aussi, au fil des recyclages, la qualité n'est naturellement plus la même... En prenant conscience de ces enjeux, la start-up auvergnate Cardios a pensé un système de recyclage "à l'infini" du polyéthylène téréphtalate (PET), un des plastiques les plus utilisés au monde. Le processus ? Sur le principe du "biorecyclage", des enzymes spécifiques sont utilisées dans l'objectif de dépolymériser entièrement la matière. Une fois que celle-ci est décomposée, les molécules obtenues sont purifiées et finalement réutilisées : un procédé très prometteur !

Les algues mises à profit

Plusieurs innovations tendent à mettre à profit des éléments naturels pour remplacer le plastique. Dans le cas de l'Algopack®, ce sont donc des algues qui sont recyclées sous forme de carte de crédit, de clé USB ou encore de pot de fleurs. La technique ? Dès lors qu'elles sont déshydratées, les algues brunes sont transformées en granulés et employées pour créer des objets qui, contrairement au plastique traditionnel, sont ici totalement compostables et permettent même de fertiliser la terre.

Le recyclage des batteries

Si vous n'avez jamais eu vent du lithium, sachez qu'il s'agit d'une terre rare utilisée pour créer des batteries dont celles permettant aux voitures électriques de fonctionner. Malheureusement, avec le temps, cette ressource s'épuise... De plus, le recyclage des batteries n'est pas une mince affaire. Par chance, le Liten (Laboratoire d'innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux) ou encore la société Eramet se sont penchés sur la question. La méthode ? Trier ! En effet, les éléments critiques des batteries lithium-ion sont éliminés, tandis que le reste est recyclé pour concevoir de nouvelles batteries.

Une palette d'innovations qui redonnent de l'espoir !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.