Quel animal choisir pour faire de l'éco-pâturage ?

Chargement en cours
Les chèvres sont très pratiques pour entretenir des terrains escarpés.
Les chèvres sont très pratiques pour entretenir des terrains escarpés.
1/2
© Adobe Stock, Lubo Ivanko

Entretenir ses espaces verts sans avoir à passer la tondeuse à gazon ? C'est possible grâce à l'éco-pâturage. Cette tendance qui ne date pas d'hier regagne en popularité. Voilà comment s'y mettre de façon simple et efficace.

Qu'est-ce que l'éco-pâturage ?

Aussi appelée "écopastoralisme", l'éco-pâturage est une méthode d'entretien des espaces verts (tonte de la pelouse, mais aussi débroussaillage, chez les particuliers comme dans les espaces publics) grâce à l'utilisation d'animaux herbivores. Écologique, naturelle, économique mais aussi silencieuse, cette démarche éco-responsable est utilisée depuis déjà de nombreuses années, en particulier à la campagne. Ces dernières années, elle tend à se multiplier et intéresse de plus en plus de personnes. Les particuliers ne sont d'ailleurs pas les seuls à vouloir tenter l'expérience pour entretenir leurs jardins, puisque de nombreuses collectivités locales ont mis en place des systèmes pour entretenir les espaces verts publics : parcs, jardins présents dans les écoles, collèges et lycées, le long des voies... Même les entreprises s'y mettent pour leurs terrains privés.

Les animaux rustiques, principaux acteurs de l'éco-pâturage

L'un des gros avantages de l'éco-pâturage est la sauvegarde de certaines races animales rustiques, souvent délaissées par les producteurs et les agriculteurs car pas assez rentables pour produire du lait, de la laine ou de la viande. Ces dernières sont en revanche très pratiques pour faire de l'éco-pâturage. Pourquoi ? Parce qu'elles ont peu de besoins, et peuvent donc se satisfaire d'herbe et de fourrage, sans avoir besoin de grand-chose de plus. Les races sont nombreuses à pouvoir vous satisfaire. Si vous décidez d'opter pour des chèvres, tournez-vous vers la chèvre lorraine, la chèvre des fossés (originaire de Bretagne) ou encore des chèvres naines. Ces dernières sont particulièrement agiles, parfaites pour les terrains pentus ou escarpés.

Du côté des moutons, le mouton Solognot est idéal pour les zones très humides et les végétations pauvres. Le mouton d'Ouessant, lui, est une race qui résiste aussi bien au froid qu'aux fortes chaleurs, et qui peut vivre à l'extérieur toute l'année, ce qui n'est pas le cas de tous les animaux. À noter que vous pouvez aussi faire appel à des vaches, des chevaux ou encore des ânes, mais que ces derniers seront plus contraignants et plus exigeants.

À savoir avant de se lancer dans l'éco-pâturage

Vouloir confier à des animaux la tonte de ses espaces verts, c'est une chose. Mais cela ne se fait pas n'importe comment. Les petits jardins ne sont pas du tout adaptés à cette méthode, puisque chaque animal doit avoir plusieurs centaines de m2 à sa disposition. Il vous faudra également aménager votre terrain en installant un abri, des clôtures solides, de la nourriture complémentaire en fonction des animaux que vous aurez choisis, et un endroit confortable pour l'hiver, car tous les animaux ne peuvent pas survivre à l'extérieur en cas de faible température. Enfin, vous devrez également faire un certain nombre de démarches administratives et sanitaires (vétérinaire, assurances, etc...). Ce n'est pas un choix qui se fait à la légère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.