Mobilités douces : comment se motiver en hiver ?

Chargement en cours
Les mobilités douces permettent de réaliser de l'exercice physique tous les jours.
Les mobilités douces permettent de réaliser de l'exercice physique tous les jours.
1/2
© Adobe Stock, NDABCREATIVITY

L'hiver approche à grands pas et le froid se fait de plus en plus ressentir le matin lors du départ au travail. Par facilité, confort ou par obligation, de nombreuses personnes choisissent de faire le trajet domicile-travail en voiture plutôt que par d'autres moyens. Pourtant, si la tâche paraît ardue, les mobilités douces ne peuvent vous apporter que du positif. Voici quelques arguments pour vous motiver.

Depuis quelques années, la prise de conscience écologique est de plus en plus importante, dans les gouvernements comme chez la population. Ainsi, de nombreuses initiatives sont mises en place afin de protéger l'environnement. Les mobilités douces en font partie et se font petit à petit une place parmi la population, au point d'en devenir un moyen de transport quotidien au même titre que la voiture. Plus écologiques, les mobilités douces englobent l'ensemble des transports qui utilisent l'énergie physique comme la marche à pied, les transports en commun mais aussi les véhicules électriques, ou encore tout ce qui est à roues ou à roulettes (vélo, trottinette, rollers...). Une façon de se déplacer autrement qu'avec de l'essence et d'éviter de participer à la pollution qu'elle génère ! D'après les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) en 2016, les transports routiers dans notre pays seraient responsables de 74% des émissions de CO2.

Se mettre aux mobilité douces : un moyen d'améliorer sa qualité de vie

Spécialement en hiver, il est parfois dur de trouver la motivation de bouger lorsqu'il fait froid et humide, et le confort et la chaleur de la voiture sont tentants. Pourtant, les mobilités douces peuvent vous aider à vous dépenser et à améliorer la qualité de votre vie. En vous rendant au travail en vélo ou en trottinette par exemple, vous faites de l'exercice physique matin et soir et entretenez par la même occasion votre système cardiovasculaire. De même, vous respirez moins l'air pollué et n'avez pas le même niveau de tension que lorsque vous êtes coincé dans les embouteillages chaque jour.

S'il est facile de penser que les mobilités douces ne sont pas adaptées aux saisons les moins agréables car compliqué, fatiguant et dangereux, sachez que de nombreuses zones de circulation sont aménagées hors route. Ainsi, vous n'avez pas forcément à côtoyer les voitures qui vous frôlent et vous klaxonnent. Elles permettent également de vous déplacer plus facilement, plus rapidement, sans les embouteillages et de prendre les itinéraires que vous souhaitez sans être dépendant de routes déjà toutes tracées et empruntées par de nombreux véhicules.

Bien se préparer et se protéger

Si emprunter les mobilités douces en plein hiver peut paraître complexe, cela peut aisément se faire en se préparant et se protégeant bien. Une fois en route, vêtu de gants, d'une doudoune et d'un bonnet, vous vous réchaufferez rapidement et ressentirez même le froid et l'humidité différemment que si vous étiez à pied. Pensez tout de même à vous rendre visible avec un objet réfléchissant sur votre vélo pour un maximum de sécurité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.