Logement mal isolé : que faire pour éviter les déperditions de chaleur ?

Chargement en cours
Les pertes d'énergies les plus énormes se font souvent au niveau du toit.
Les pertes d'énergies les plus énormes se font souvent au niveau du toit.
1/2
© Adobe Stock, Christian Maurer
A lire aussi

L'hiver approche et se fait ressentir, avec des journées plus courtes, plus froides et plus humides. Vous avez peut-être même rallumé le chauffage. Si malgré les chaussons et les pulls, vous sentez toujours le froid étreindre votre logement, alors peut-être que celui-ci est mal isolé. Cela peut être un véritable problème, économique comme écologique. Mais alors que faire pour l'éviter ? Voici quelques indications.

Comme de nombreuses personnes en France, vous faites peut-être partie de ceux qui vivent un quotidien difficile l'été comme l'hiver, lorsque la chaleur, le froid et l'humidité sont facilement absorbés par votre logement. La raison : vous habitez peut-être dans ce que l'on appelle une "passoire énergétique", un logement mal, voire pas du tout isolé. Un point négatif lorsque l'on sait que ces mauvaises performances énergétiques se répercutent sur l'environnement (logements souvent classés F ou G sur le diagnostic de performance énergétique). Selon un rapport du Citepa mandaté par l'Etat, les logements ainsi que les bureaux seraient, à cause de ce problème, le 2ème plus gros émetteur de gaz à effet de serre en France (après les transports) avec 11% d'émissions.

Rechercher les pièces les plus mal isolées

Afin de limiter les dépenses énergétiques inutiles et l'impact environnemental que cela engendre, il est utile de rechercher les pièces qui perdent le plus d'énergie. Vous pouvez le sentir à travers des courants d'air qui passent au travers de vos fenêtres (elles perdent 10 à 15% d'énergie), mais aussi des murs froids et humides (qui perdent eux 25 à 30% d'énergie). Selon l'ADEME, l'agence de maîtrise de l'énergie, c'est en majorité par le toit (25 à 30%) que la chaleur s'échappe.

Réaliser des travaux

Une fois ces lieux mal isolés détectés, commencez par réaliser de petits travaux. Certains sont tout simples, efficaces et peu chers et peuvent littéralement vous changer la vie en évitant les grosses pertes d'énergie. Si vous habitez en maison, c'est d'abord au toit et plus précisément à l'aménagement des combles qu'il faut penser, car c'est par ici que vous perdez le plus d'énergie. Voyez avec une entreprise spécialisée, qui saura vous expliquer le fonctionnement.

Utiliser des astuces toutes simples

D'autres solutions, moins coûteuses et plus faciles d'accès peuvent également être réalisées. Vous pouvez par exemple vous intéresser aux joints de vos fenêtres qui, s'ils sont vieux et abîmés, laissent pénétrer le vent et l'humidité. En les changeant, vous verrez une véritable différence !

Installez également des volets, ou des rideaux bien épais si vous n'en avez pas la possibilité : lorsqu'ils sont fermés, ils coupent les courants d'air humides et peuvent ainsi augmenter la température de votre intérieur.

Si vous adorez les tapis, sachez qu'ils peuvent eux aussi, à leur manière, conserver la chaleur de votre intérieur. Lorsqu'ils sont bien épais, ils peuvent réchauffer les surfaces très froides comme le carrelage et empêcher le froid de se loger dans votre pièce.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.