L'éco-colocation, idéale pour réduire son empreinte carbone ?

L'éco-colocation, idéale pour réduire son empreinte carbone ?
Faire de l'éco-colocation, c'est prendre le temps de cuisiner tous ensemble.

L'éco-colocation consiste à partager son quotidien avec des personnes ayant une conscience écologique. Leur point commun ? Tous cherchent à réduire leur impact environnemental sur la planète. Mais est-ce vraiment efficace ?

Si vous aimez vivre en colocation, pourquoi ne pas opter pour l'éco-colocation ? Une façon de vivre bien meilleure pour l'environnement, puisque le principe est de cohabiter avec des personnes qui ont pour valeur de protéger l'environnement grâce à des initiatives et des petits gestes quotidiens.

L'éco-colocation pour réduire l'impact énergétique

Décider de vivre en éco-colocation, c'est être prêt à respecter des règles strictes et se préparer à vivre en communauté. Vous devez également être adepte du Do It Yourself (DIY et oublier les emballages plastiques. Tous les espaces de l'appartement ou de la maison sont exploités et chacun doit être au service de tout le monde : transformer le vieux pour faire du neuf, transmettre ses savoir-faire, expérimenter l'autonomie et l'alternatif.

En ville ou en campagne : à vous de choisir votre éco-colocation

Vous vivez en plein centre-ville ? Pas de panique, le permaculture est de plus en plus ancrée dans les moeurs. Vous pourrez donc intégrer une éco-colocation, même en ville. L'appartement sera donc transformé et tout sera mutualisé en faveur de l'environnement. Par exemple, si vous disposez d'un balcon, vous pourrez mettre en place votre propre potager ou même dans la cuisine grâce à l'installation de serres. Pour tout ce que vous ne pouvez pas cultiver, le but sera d'acheter en circuit court, au marché ou chez des producteurs locaux. Si vous préférez une éco-colocation à la campagne, tout sera un peu plus simple. Il sera notamment possible d'avoir votre propre poulailler, un grand potager avec tous les légumes pour chaque saison et pourquoi pas des chèvres ?

L'éco-colocation pour faire des économies énergétiques et pour soi...

Décider de faire de l'éco-colocation, c'est faire des économies énergétiques en cultivant son propre jardin ou son potager disposé sur son balcon, dans la cuisine ou dans une pièce non utilisée par les colocataires. Si vous avez une grande maison, vos éco-colocataires auront peut-être acquis une ou deux chèvres pour tondre l'herbe, installé une ruche pour cueillir votre propre miel... L'éco-colocation c'est également mutualiser le frigo, ne pas cuisiner un par un, mais tous ensemble pour économiser moins d'énergie et moins d'eau. Des conditions de vie qui auront également des conséquences sur votre portefeuille. Vous pourrez faire quelques économies sur certaines choses.

Eco-colocation : des associations et des plateformes à l'écoute pour vous aider

Si vous souhaitez faire de l'éco-colocation, mais que vous ne savez pas trop comment vous y prendre ou qui contacter, de nombreuses associations sont là pour vous diriger. Vous pouvez faire appel à Le mouve-ment Colibris, qui accompagne les colocations alternatives. Sur le site, vous pourrez même télécharger des guides de colocations écologiques. La page facebook Ekolok permet également de vous tenir informé sur les toutes les nouveautés et les initiatives concernant l'éco-colocation, tout comme l'association AFEV, qui alimente sa plateforme de projets solidaires dont le Kaps, pour partager sa vie quotidienne avec d'autres jeunes/étudiants qui s'engagent dans un projet citoyen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.