Festivals de musique : 5 gestes à adopter pour une fête respectueuse

Chargement en cours
Les festivals de musique rassemblent des milliers de personnes mais accumulent également des tonnes de déchets.
Les festivals de musique rassemblent des milliers de personnes mais accumulent également des tonnes de déchets.
1/2
© Adobe Stock, Ricochet64

La saison des festivals de musique reprend, et cette année plus que jamais, il est important de rester respectueux de l'environnement. Considérés comme très polluants, les festivals produisent des tonnes de déchets. Que l'organisation de l'événement s'engage activement ou pas, en tant que festivalier, il est possible d'adopter certains gestes afin de limiter son impact environnemental.

Choisir un festival avec des valeurs environnementales

Être respectueux de l'environnement c'est tout d'abord s'informer sur ce que l'on paye. Votre premier pas peut être de vous renseigner sur le type d'énergie que le festival consomme ou si l'organisation offre des services éco-responsables. Sont-ils sensibles à la cause écologique ? Par exemple, le We Love Green, au bois de Vincennes, offre des conférences et des ateliers autour des questions environnementales. Terre du Son, quant à lui, est un festival local au Domaine de Candé qui s'efforce de consommer peu d'eau et d'électricité. Enfin, entre autres, le Lollapalooza est un festival itinérant qui a arrêté la vente de plastique à usage unique.

Jeter les déchets à la poubelle

Pour passer un week-end de festival dans le respect de l'écologie, la base est de jeter ses déchets dans une poubelle. Car les festivals de musique représentent un véritable enjeu pour l'environnement. Rassemblant des milliers de personnes, les déchets s'accumulent et certains de ces derniers ne peuvent être recyclés. Veillez donc à jeter vos détritus dans les containers appropriés pour minimiser l'impact environnemental. Il est important de ne surtout pas les laisser sur la voie publique.

Refuser les tracts et papier en tout genre

Au cours des festivals, des tracts et flyers vous sont souvent proposés et distribués. Certains les lisent 30 secondes, d'autres les prennent par politesse et ne les regardent même pas. Finalement, ils terminent à la poubelle et dans le pire des cas, par terre. Afin de ne pas perpétuer le circuit de consommation du papier ou l'accumulation des déchets, préférez prendre une photo du tract, ou parlez avec la personne qui les distribue.

Jeter les mégots dans les cendriers

Les mégots se retrouvent souvent par terre, à défaut d'avoir une poubelle à proximité ou par facilité. Pourtant, le temps de décomposition d'un mégot est de deux ans. ils polluent les sols et sont néfastes pour l'environnement. Si vous êtes fumeur, il est donc important de prévoir un petit récipient afin d'y stocker vos mégots usagés, avant d'éventuellement les jeter dans une poubelle.

Apporter sa propre gourde ou ecocup

Les bouteilles en plastique sont nombreuses dans les piles de déchets d'un festival. À l'instar des mégots, elles finissent souvent dans un amas de détritus au sol. De plus, elles sont difficiles à recycler. Il est donc préférable de ramener sa propre gourde ou de prévoir une ecocup, car le bon déchet c'est celui qu'on ne produit pas. Certains festivals incitent leurs visiteurs à ramener leur propre bouteille, comme le Lollapalooza, qui dispose de nombreux points d'eau. Quant au festival de Glastonbury en Angleterre, il propose des gobelets consignés présentés sous forme de canette 100% recyclable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.